Un Nautic qui a rempli sa mission

Quel bilan dresser du Nautic 2021 ? On peut voir le verre à moitié plein ou à moitié vide, selon que l’on regrette ou non une fréquentation moindre  (170 000 visiteurs / 200 000 en 2019), la relative discrétion des grands constructeurs de bateaux (à voile ou à moteur) ou encore le faible nombre de ces stands qui faisaient le « petit plus » du Nautic où l’on pouvait acheter des équipements bien pratiques pour le bord, de la vaisselle au couteau en passant par le GPS dernier cri ou le sondeur connecté. Mais nous avons choisi de mettre en avant le verre à moitié plein. D’abord parce que le stand de notre Yacht Club de France était idéalement placé. Une fois encore – osons le dire ! – c’était le plus beau, grâce au talent des monteurs. 90m2 partagés avec l’UNCL qui ont permis de porter haut les couleurs de notre club et surtout de multiplier les animations festives et autres rencontres presse.

Ce faisant, nous avons parfaitement rempli notre mission de créer un espace d’accueil et d’échange entre marins. Et si la fête a été un peu gâchée par l’annulation de dernière minute pour raison sanitaire de notre traditionnel cocktail de nocturne, les rhums Clement ont chaleureusement égayé le bar pendant ces dix jours, permettant aux visiteurs de requitter notre stand les yeux brillants.

Mais surtout, en échangeant avec les professionnels à la fin du Nautic on pouvait ressentir leur satisfaction du cru 2021. Tous ceux qui comptent dans le monde de la mer ont répondu présent, les échanges ont été fructueux et gages de projets d’avenir. C’est après tout la vocation première d’un salon ! Sans oublier qu’au fond, dans un climat particulièrement porteur pour l’industrie nautique, mieux valait pour certains fabricants naviguer avec une voilure légère : même les bateaux exposés au salon étaient déjà pré vendus. Difficile d’attirer le chaland quand les carnets de commande sont remplis et qu’on ne peut rien livrer avant mi-2023 pour beaucoup …

En résumé, la foule des grands jours n’était peut-être pas au rendez-vous mais le moral au beau fixe pour le nautisme. N’est-ce pas, au fond, la meilleure jauge de la réussite d’un salon ?

Célébration des 50 ans de Voiles & Voiliers et de l’UNCL, lancement de Persévérance, le navire ravitailleur du Polar Pod avec Jean-Louis Etienne, lancement du Class30, Cocktail Sevenstar, Remise des prix de régates classiques, accueil des coureurs de la classs mini6,5 après la remise des prix de la Mini-Transat, reunion de la commission moteur, réunion de la classe des 6mJI français, …