Les Sables – Horta – (Les Sables…), 14 jours de combat en mer

Cette classique des Class40 qui relie Les Sables d’Olonne à Horta aux Açores est traditionnellement un entrainement pour les transats en double : 6 jours de cohabitation, une escale sympathique et un retour tranquille.

Une fois encore, la pandémie est venue perturber ce programme idyllique, transformant la course en un mélange de : Transat (14 jours en mer),  Fastnet (avec plusieurs jours de près dans plus de 20 nœuds de vent), et torture psychologique (virer une bouée devant le port d’Horta avant de repartir pour 6 jours de mer dans l’autre sens).

C’était pour Olivier Delrieu et Didier Le Vourc’h l’occasion d’acquérir de l’expérience ensemble à bord de Vitican et de se qualifier pour la Transat Jacques Vabre.

Alors qu’il met pied à terre sur le mythique ponton du Vendée Globe aux Sables d’Olonne, Olivier nous partage ses impressions.

D’abord, comme dit Michel Desjoyaux, la course au large « c’est une merde par jour ». L’important étant d’avoir un bateau suffisamment préparé et un traitement rapide de l’incident pour que cela ne s’accumule pas. Un quart de la flotte a été contraint d’abandonner suite à différentes casses.

Ensuite le Class40 est un bateau puissant au portant et violent au près. Les 3 jours à remonter dans une mer formée ont usé les bateaux et les équipiers qui passent Horta abimés par les chocs !

Enfin, le petit temps est aussi dur que la baston : il faut tenir mentalement. Avec 3 ou 4 nœuds de vent, avec le bon jeu de voile, le bateau marche à la vitesse du vent. En revanche, le pilote automatique ne barre pas suffisamment finement pour les garantir. L’homme reprend donc la main… et cela a duré pendant les 100 miles de la dorsale à traverser, augmentant d’autant la fatigue liée à la concentration, la durée de cohabitation du binôme à bord.

Un bilan très positif que ces 14 jours « Out of office » ! Une place de 13ème (sur les 24 engagés) dans un paquet de 4 bateaux arrivés à une heure les uns des autres.

Plus d’informations le site de Les Sables – Horta