Vie des Marins sur les Voiliers Cap-horniers de la Marine Marchande

Diner conférence

présenté par Yvonnick et Brigitte Le Coat.

Mercredi 29 janvier 2020 à 20 heures

La route du cap Horn est des plus difficiles mais, il y a 150 ans, il n’y en avait pas d’autre pour passer, par mer libre, de l’Atlantique au Pacifique. L’épopée de ces marins est présentée à travers leur voyage depuis différents ports d’armement en France jusqu’aux rades à nitrate du Chili, aux réserves de céréales de Californie, d’Oregon et d’Australie, aux ports à grumes du Puget Sound ou aux mines de nickel de Nouvelle-Calédonie. Une première escale était souvent un port charbonnier en Grande-Bretagne.

Des lettres de Cap-Horniers et des photographies trouvées chez leurs descendants témoignent avec force de la vie de ces grands professionnels de la Marine Marchande.

Qui étaient ces hommes ? C’est ce qu’Yvonnick Le Coat, président de l’association Cap Horn au Long cours, et son épouse, Brigitte, vont vous raconter. Ils ont entrepris de collecter la mémoire de ces marins. « Sauvegarder et faire connaître le patrimoine cap-hornier » est l’objectif de cette association.

Une assemblée très attentive, hier dans le salon Heckly, pour entendre Brigitte et Yvonnick LE COAT évoquer la vie des Cap-Horniers au temps des derniers grands voiliers. Une manière de remettre les pendules à l’heure, alors qu’il est beaucoup question de pénibilité au travail ….
Gardons en mémoire la vie de ces marins, et ceux de la Grande Pêche qui ont eux des descendants encore actifs.