Première étape, premiers bilans

Marine Legendre (Talent du YCF) termine 16e de la première étape de la MiniTransat EuroChef.
Elle fait un bilan de ces 11 jours de mer.
Bilan matériel : très peu de casse sur cette étape! J’ai passé beaucoup de temps à préparer le bateau aux petits oignons avant de partir, ça valait le coup!
Au premier empannage je fais une grosse boulette et fais un trou vraiment très moche dans mon spi max. J’ai passé plus de 5 heures à le réparer avec une petite sieste au milieu, car les émotions ça épuise… Et ça a tenu jusqu’au bout!
Sinon pour le reste : un capteur d’angle de barre de spare cassé, une poulie de pied de mât fatiguée, mon amure de spi à changer, l’aérien à refixer, l’étanchéité à revoir, la barre à resserer… et vérifier mon meilleur copain le pilote qui ne m’a pas lâchée de la course mais présente quelques bugs à élucider!
Bilan personnel : j’ai bien réussi à gérer le stress le jour J alors que le mois précédent la course a été assez difficile pour moi. J’étais bien en mer même si je me suis quand même demandée plusieurs fois ce que je foutais là!
J’ai bien géré la solitude ce qui me rassure pour la 2ème étape mais surtout : j’ai essayé de profiter et positiver en toutes circonstances!
Bilan énergétique : en ce qui concerne le bateau, avec ma pile à combustible et mon panneau solaire, c’était Versailles sur Pile Poil. Par contre de mon côté une vraie cata… je n’ai rien mangé les 48 premières heures. Ensuite j’ai essayé de me forcer mais je n’ai mangé que 4 plats en 10 jours et grignotté un peu. J’étais très faible et j’ai perdu beaucoup de poids, à ne pas reproduire sur l’étape 2!
Bilan sommeil : jamais fait une sieste de plus de 20 minutes. J’ai plutôt bien réussi à dormir et à me reposer. J’appréhende quand même la 2ème étape car c’est dur de se détendre quand le bateau part en gros surf sous spi, faut s’accrocher!
Bilan sportif : trop contente d’avoir fait partie du groupe de tête les 2 premiers jours et d’avoir su recoller en fin de course. J’attendais la météo quotidienne comme si c’était noël et j’ai vraiment pris du plaisir à l’analyser et à faire ma propre stratégie. Mes empannages progressent et le dur travail des deux dernières années commence à payer!

Les Talents Yacht Club de France à l’honneur

Une centaine de membres et leurs amis ont accueilli hier quatre des Talents du Yacht Club de France : Marine Legendre,  Nicolas d’Estais, Amélie Riou et Lara Granier.

De gauche à droite sur la photo : Dominique Dubois, président de la société Multiplast, Nicolas d’Estais (Class40), Lara Granier et Amélie Riou (49rs FX) , Marine Legendre (mini 6,5), Sébastien David, Philippe Héral, président du YCF.

Traditionnellement offert par les Rhums Clément, ce rendez-vous été l’occasion d’apprécier en compagnie de Dominique de la Guigneraye, « des produits de l’art de vivre à la française » tels qu’ont été labélisés le week-end dernier, les rhums Clément par le Président Macron.

Une belle soirée d’été pour accueillir, découvrir et partager.

C’était aussi pour le président Héral l’opportunité de présenter aux membres l’équipe du bureau, récemment élue : Thierry Mercier, Laure de Tocqueville-Armengaud, Jacques Pelletier, Jean-Yves Coudriou, Cyrille Lachèvre et Olivier Pécoux (absent de la photo ci-dessous).

 

Pornichet Select 6,50 – Premiere course en solo de la saison

Première course en solo pour Marine Legendre cette saison.

La Pornichet Select 6.50 s’est courue du 1er au 3 mai. Départ dans la baie de La Baule, pour rejoindre Groix par la Teignouse,  descente vers l’Ile d’Yeu  à l’ouest de Belle Ile, remontée devant Quiberon, puis retour à Pornichet entre Belle Ile et Hoëdic. Un parcours technique, avec des conditions idéales.
Retrouvez la course à bord de Pile-Poil en images.

Marine Legendre entre au Pôle Course du YCF

Elle est jeune, passionnée de voile et elle s’est lancé un sacré défi : courir la prochaine Mini-Transat en solitaire. Son enthousiasme et le professionnalisme de sa préparation ont su convaincre les membres de la Commission Navigation du Yacht Club de France : Marine Legendre sera le premier Talent de notre nouveau Pôle Course !

La création du Pôle Course du Yacht Club de France porte sur deux piliers. Le premier, appelé « sportif » regroupe et entraine des équipages de membres du club pour porter notre image sur les plans d’eau, qu’ils soient français ou étrangers. Le second, nommé « talent », a pour but d’accompagner de jeunes marins semi-professionnels dans leurs projets. Pour le club, c’est une opportunité d’accroître sa visibilité, et pour les membres, de découvrir de plus près l’aventure de ces navigateurs. Il est effectivement prévu d’organiser des rencontres, à terre et en mer.

Avec son projet de Mini-Transat, Marine Legendre est la première à rejoindre l’équipe. Elle a 31 ans et est consultante en Finance et Systèmes d’Information pour le cabinet de conseil EY à Paris. Petite-fille d’un Capitaine de Vaisseau de « la Royale », passionnée de voile depuis son plus jeune âge, elle a découvert la navigation en famille. Après un apprentissage classique en école de voile, elle commence la régate à 17 ans, dans la baie de Toulon, avec son père et son grand-père. Depuis elle enchaîne les courses et affine sa pratique sur tous les plans d’eau. En 2019, elle a décidé d’aller dans le « grand bain » en participant à la fameuse Mini-Transat en solitaire, le « baptême du feu » pour tous les amateurs de course au large.

La Mini-Transat est une course transatlantique en solitaire, en autonomie totale, sans assistance et sans communication avec la terre. Elle se dispute à bord du plus petit bateau de course au large, le mini 6.50m. L’édition 2021 reliera Les Sables-d’Olonne à Saint-François en Guadeloupe, avec une escale aux Canaries, pour un parcours total d’environ 4000 milles nautiques. Départ prévu le 26 septembre 2021 !

Fin 2019, Marine acquiert un bateau, et pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit du fameux Pile-Poil, le « 902 », qui termine 3ème au général en 2019 (skippé par Benjamin Ferré), et second en 2017, avec une certaine Clarisse Cremer… qui vient de prendre le départ du Vendée Globe ! S’en suivent une découverte du bateau et les premiers entrainements en solo.

Pogo 3 – Pile Poil

En 2020, l’employeur de Marine décide de l’accompagner en devenant le partenaire principal du projet, désormais intitulé :  «  Marine_sur_la_ligne » (à suivre sur les réseaux sociaux). Ce cabinet s’adapte aux contraintes de la navigatrice, et lui propose notamment des aménagements de planning pour lui permettre de se concentrer à 100% sur son projet durant certaines périodes.

En juillet, et sous sa nouvelle livrée noire et jaune, Marine court ses 1,000 milles qualificatifs entre Lorient, l’Irlande et La Rochelle. Puis elle fait sa première course de la saison : « Les Sables – Les Açores – en baie de Morlaix », qui se déroule en 3 étapes de 200, 470 et 500 miles. Elle finit la saison avec « Le Trophée Marie Agnés Péron ».   Depuis le bateau a rejoint le chantier pour l’hiver.  Nous commencerons la saison 2021 par une conférence au club dès que ce sera possible… puis Marine reprendra les entraînements de février à avril, avant quelques courses au printemps et durant l’été. Viendra alors le grand départ pour la traversée de l’Atlantique. A suivre !

Le mot de Marine :

« Je suis très honorée d’être accompagnée par le Yacht Club de France pour mon projet Mini Transat 2021. J’éprouve une certaine fierté à l’idée d’être associée à cette prestigieuse institution qui porte les valeurs de la mer depuis plus de 150 ans. J’ai eu la chance de découvrir le Yacht Club de France et son « esprit club » en participant aux cocktails mensuels et en régatant avec Eric Levet sur Ilhabela II

De ces rencontres, à terre et en mer, j’ai compris que nous partagions une certaine idée de la plaisance, à savoir : « Naviguer pour le plaisir ! », car c’est bien cette motivation qui m’anime, même sur une course qui associe des professionnels et des sponsors. Amatrice éclairée et passionnée, je serai heureuse de partager mon expérience et de porter les couleurs du YCF lors de cette course mythique et sa préparation, pour le faire rayonner, auprès des jeunes notamment. »

Suivez Marine sur les réseaux sociaux: