Des podiums pour le YCF à la Giraglia 2021

Photo : Les 3 équipages de Raging Bee (3eme IRC2), de la Marine Nationale (vainqueur de la Giraglia des 2 Marines) et d’Epsilon (2ème en IRC2)

Jean-Luc Hamon sur Raging Bee avait à son bord notre collègue Xavier Cau.

Ils terminent 3ème toute classe (et 1er IRC 2) de la course de ralliement Saint Tropez – San Remo. La course a été particulièrement lente et peu de bateau l’ont terminée, une fois encore, l’acharnement paie.

Jean Rameil et son équipage à bord d’Epsilon termine 2ème de la Giraglia en IRC 2, juste devant Raging Bee.

Le CF (R)  Jean Rameuil du YCF et son équipage : PM Gaetan Sauvanet , MT Martial Garrido, Anne Dizerbo, Guillaume Bouan

En IRC 2, les leaders choisissent des options différentes : le russe Space Jockey et Raging Bee prenant une route directe, avant de rencontrer une bulle à la Giraglia, un virement au Nord permet au bateau russe de tirer son épingle du jeu avant de redescendre sur le Cap Corse. Epsilon parti au Sud fait « la cuillère Corse » conservant ainsi une vitesse faible mais constante.

Après un long bord sous spi avec une vingtaine de noeuds de vent, l’arrivée à Gènes remet les compteurs à zéro après 40h de regate puisque, comme à l’accoutumée, le vent fait défaut dans le Golfe de Gènes.

(Propos recueillis auprès de Xavier Cau).

La Marine Nationale remporte la Giraglia des deux Marines du YCF

Le mercredi 16 juin dernier a eu lieu le départ de la 68ème Giraglia Rolex Cup. En ces temps si particuliers de crise sanitaire mondiale, la course s’est courue uniquement en Italie et en offshore, le départ étant donné depuis San Remo en direction de Gênes.

C’est en 2014 que le projet de re-création d’une compétition de voile hauturière entre les marines française et italienne a pu se concrétiser à l’initiative de Patrice Brunet, vice-président honoraire et l’accompagnement de l’amiral Philippe Coindreau, à l’époque commandant la Force d’Action Navale, et du commandant Thierry Meillour.

Ce trophée « Giraglia des Deux Marines » du Yacht Club du France rappelle les fondements de la célèbre course de la Giraglia, aujourd’hui appelée « Giraglia Rolex Cup », créée un soir de décembre 1952 dans un bistrot parisien par Beppe Croce, président du Yacht Club Italiano, René Levainville du Yacht Club de France, et Franco Gavagnin. L’intention se portait alors sur un défi de prestige entre l’Italie et la France, dans le but de renforcer les liens entre ces deux nations dans cette période d’après-guerre, et partait à l’origine de Toulon, principale base navale de la Marine nationale. C’est par un fort Mistral, le 11 juillet 1953 que 22 bateaux prenaient le départ de la première édition.

La Marine française et son voilier « Capriccio II » remporte la victoire cette année, juste devant le voilier italien « Deneb« , et termine aussi 3ème en classe ORC 2.

Rendez-vous déjà pris pour l’année prochaine, avec l’espoir de retrouver l’hospitalité habituelle de la baie de Saint-Tropez !