Rallye des Iles d’Or

Le Rallye des Iles d’Or (marque déposée du YCF), organisé par une joyeuse équipe à parfaite parité hommes-femmes, désigne dorénavant une manifestation nautique comprenant une partie mini-croisière suivi de deux régates « amicales » : le samedi du week-end de la Pentecôte, le Challenge Serge Feuillatte, réservé aux bateaux du Yacht Club de France et des clubs alliés – c’est ainsi que trois bateaux du Yacht Club de Porquerolles et de la Société Nautique de Saint Tropez étaient présents cette année – et le dimanche, la traditionnelle Porquerolles’Cup.

Mais, l’originalité de cette manifestation est qu’elle propose, en amont des deux courses, une navigation de conserve depuis le Golfe de Saint Tropez pour les bateaux qui arrivent de l’Est et directement Port Cros pour ceux qui viennent de l’Ouest.

Cette année, depuis le Golfe de St Tropez, le programme a été le suivant :

Tout d’abord, le mercredi 5 juin, les équipages se sont rassemblés à Port Grimaud, à l’invitation de Patrice  et Marie-Anne Puypéroux, à bord de leur bateau Opus IV, pour une prise de contact amicale et un très agréable apéritif.

Le jeudi 6 juin, cinq bateaux se sont regroupés (Macien à Vincent Baillot, Opus IV à Patrice Puypéroux, Teewa à Tanguy Legouvello, Ténor à Danielle Moreau et Veramente à Claude Landre) pour une navigation jusqu’à Port Cros.

Les conditions de navigation ne sont pas optimales : au près serré par 24 nœuds de vent établis, rafales à 29 nœuds. Cependant, la joie du départ est en nous et tout se déroule sans incident. Arrivés à Port Cros, nous nous amarrons aux bouées mouillées dans l’anse naturelle.

Dans l’après-midi, les autres bateaux du YCF nous ont rejoints à Port Cros : Enigma à Hervé Gastinel, Zygo à Jean-Pierre Colas et Aloha à Serge FERRINI (SNST). Le soir, une étape gourmande nous attend au célèbre Manoir de Port Cros, dans une ambiance déjà festive, face à un coucher de soleil magique sur l’ile de Bagaud, pile dans l’axe de la lagune…

Le lendemain, nous avions prévu un pique-nique sur la plage du sud, assez abritée du vent ambiant. La plupart d’entre nous s’y rendent par voie terrestre, à travers un chemin sauvage de bord de mer et les courageux transportent les vivres dans deux annexes…dont l’une tombe en panne ! D’autres, plus courageux encore, se baignent ! Des Bretons, évidemment !

Après le pique-nique, nous repartons tous ensemble, toujours au près serré, par mer agitée, pour le port de Porquerolles. L’accueil du port et du Yacht Club de Porquerolles est toujours aussi chaleureux !

Samedi 8 juin, c’est la régate traditionnelle du YCF : le Challenge Serge Feuillatte. Celle-ci réunit douze (onze) bateaux du YCF et du Yacht Club de Porquerolles. Les conditions sont beaucoup plus agréables : 20 nœuds établis et une mer plate, qui ont permis aux concurrents de réaliser des bords de près et de portant bien disputés ! Notre « Chef » de régate, Bernard, décide même de prolonger la course pour un « tour » supplémentaire… Comme chaque année, la remise des prix se déroule sur la charmante place du village. Notre Past Vice-Présidente Sophie Autechaud nous fait l’honneur de présider à cette cérémonie dont le palmarès suit : (classement en temps réel)

  • Le premier bateau, un Sense 55 : Enigma à Hervé Gastinel qui remporte la célèbre coupe ‘’Challenge Serge FEUILLATTE’’ qu’il devra remettre en jeu l’année prochaine.
  • Le deuxième, le Swann 43 : Espalmador à Jonathan Goatly, impressionnant de grâce et de vitesse… armé par un équipage très ‘’british’’, grand amateur de rosé !
  • Le troisième, le Centurion 45 S : Matt II à Gérard Chambovet du YC de Porquerolles.
  • Le quatrième, le magnifique prototype 60’ : Phenix Dixi à M. Chereil de la Rivière.
  • Le cinquième, le Code 0 : Teewa à Tanguy Legouvello.
  • Le sixième, l’autre Code 0 : Aloha à Serge Ferrini de la SN de St Tropez
  • Le septième, le Dufour 405 : Macien à Vincent Baillot.
  • Le huitième, le Dufour 385 : Porto Fino à François Di Macio du YC de Porquerolles.
  • Le neuvième, l’Océanis 50 : Ténor à Danielle Moreau.
  • Le dixième, le Surprise : Zygo à Jean-Pierre Colas.
  • Le onzième, l’Océanis 41 : Veramente à Claude Landre.

Le centurion 48S Opus IV, à Patrice Puypéroux, n’était malheureusement pas partant, empêché par une urgence médicale.

La soirée se termine par un très agréable repas au restaurant de l’Alycastre.

Le dimanche 9 juin, jour de la Porquerolles’Cup, le vent est vraiment très fort : entre 25 et 35 nœuds et, compte tenu de ses particularités « pittoresques », la régate est, malheureusement, annulée.

Cette annulation nous donne l’opportunité de visiter la Fondation Carmignac, musée d’art moderne très riche et placé dans un site exceptionnel, entre vignes, pinède et mer.

Le soir, le Yacht Club de Porquerolles a convié tous les inscrits à la régate au fort Sainte Agathe, pour une remise des prix par tirage au sort dans une chaude ambiance que la frustration de la course annulée n’a pas entamée.

Lundi matin, tous les participants se séparent avec une seule envie : revenir l’année prochaine.

Les bateaux, pour rejoindre leur port d’attache, ont des routes différentes à suivre : pour notre part, c’est le retour vers le Golfe de Saint Tropez, par une belle houle et peu de vent… Les amis ne sont pas loin et c’est l’occasion de faire quelques vidéos ou photos. Des souvenirs « remontent » à la surface de nos mémoires, ceux des anciens rallyes, des incidents, des bonheurs partagés… ils sont de ceux que seule la mer peut offrir !

Reportage par Danielle MOREAU