Visite privée de l’Hotel de la Marine

Jocelyn Bouraly, administrateur de l’Hôtel de la Marine nous a accueillis ce mardi 26 octobre 2021 pour une visite privée et exceptionnelle des  appartements de l’intendant, en  présence de Philippe Héral, président du Yacht Club de France.

 

Ces Rencontres Hors les Murs du Yacht Club de France ont été organisées grâce au commissaire général Vincent Campredon, directeur du Musée de la Marine et membre du Yacht Club de France, sous l’impulsion de Marc Bosvieux, Emmanuel Gavois et Charles Courtay, également membres du YCF.

La visite a été suivie d’un cocktail à l’Automobile Club de France, organisé par l’amiral Lagane, président honoraire du Yacht Club de France.

Marc Bosvieux, l’amiral Yves Lagane, le président Philippe Héral – dans les salons de l’Automobile Club de France

Quelques mots sur cette superbe visite : Au 18ème siècle, à la tête du Garde-Meuble royal, l’intendant, officier de la Maison du Roi, est logé sur place, dans des appartements luxueux. Ils sont un exemple de l’appartement idéal, tel qu’il était perçu à la fin du siècle des Lumières, disposant a minima d’une antichambre, d’une chambre et d’un cabinet.

Transformés au fil de années en fonction des occupants des lieux, ils comprennent aujourd’hui :

  • Au nord, les appartements de Thierry de Ville d’Avray : une antichambre, une chambre, le cabinet d’audience et le cabinet des bains.
  • Au sud, la chambre de Madame Thierry de Ville d’Avray.
  • Les deux appartements sont reliés entre eux par les pièces de réception : salon et salle à manger.
  • Sur cour, la chambre de Pierre Elisabeth de Fontanieu ainsi que le cabinet des glaces et le cabinet doré installés par l’intendant.

Ces pièces sont celles qui ont gardé le plus de traces du passage de la Marine dans le bâtiment. On retrouve, par exemple, dans le salon d’honneur des décors fastueux liés à la Marine, mais également dans l’ancienne salle d’armes du Garde-Meuble royal transformée en salle à manger d’honneur ou dans le salon diplomatique.

La décoration des salons d’honneur et de réception, réalisée à partir de 1843, marque l’appropriation des lieux par la Marine. Sur les murs des portraits d’amiraux de l’Ancien Régime : Tourville, vice-amiral de Louis XIV, Jean Bart, corsaire issu d’une famille de marins renommés, Duguay-Trouin corsaire malouin au quatre-vingts combats et abordages et Duquesne, lieutenant-général des armées navales de Louis XIV.

Toujours conservé aujourd’hui, le bureau du chef d’Etat-major de la Marine est le symbole de l’installation de la Marine dans le bâtiment. Pendant plus de deux siècles, c’est entre ses murs qu’ont été prises les plus grandes décisions de la Marine française, quels que soient les époques et les régimes politiques. Si les murs pouvaient parler…