Diner Conférence – Gustave CAILLEBOTTE le 25 septembre

Les bateaux de Gustave CAILLEBOTTE en Bretagne et les différents yachts de MM. de Guébriant et de Polignac copropriétaires de Dahut, le chef d’oeuvre de l’architecte- Par François PUGET

Depuis 1995, Francois PUGET s’est lancé dans une recherche sur les 5 bateaux de Gustave CAILLEBOTTE qui avaient été acquis par des Bretons : Condor (1880), Thomas (1887), Vole au Vent et Lili (1891) et l’exceptionnel DAHUT (1893).il a pu obtenir, sur ce dernier yacht, des descendants, messieurs Roland de Guébriant et Edmond de Polignac, des informations et documents exceptionnels dont il a fait récemment don au Yacht Club de France, notamment la lettre de commande de DAHUT au chantier, nous le remercions vivement.

Tout jeune, il tire ses premiers bords en Moth sur l’Erdre à Nantes et se passionne pour l’histoire de la plaisance. Il participe à l’aventure de la revue Le Chasse-Marée. Il organise le premier rassemblement de Brest 92 ( et reçoit le Mérite Maritime). Il publie ses premiers ouvrages sur la plaisance en Bretagne, et plusieurs articles dans le Chasse-Marée. Son dernier livre Yachting, Histoire des yachts en fer, Nantes 1850-1902 présente l’histoire méconnue de 15 voiliers en métal dont trois : Viviane, Vezon et Vétille sont les plus anciens yachts français existants.

Rappel: Gustave CAILLEBOTTE artiste et architecte naval, appartenait à l’Union des Yachts Français ( devenu Yacht Club de France en 1902) recensé dans l’annuaire de 1892, il en est administrateur et membre des commissions des Règlements, des Réclamations( passionné de jauges), des Beaux Arts et de la Coupe de France.