Les expositions à venir en 2021

Les membres de la Commission du patrimoine sont heureux de vous faire part des prochaines expositions au club. Tous les peintres ayant dû annuler leurs venues ont été recontactés et ont confirmé leur retour :
  • Septembre et octobre:  Anne RENON BAREK 
  • Novembre et décembre:  Christiane ROSSET, POM, invitée par la commission Patrimoine lors du vernissage de l’expo de Marc BERTHIER avec Marie DÉTRÉE en décembre 2019. Première femme nommée POM en 1995.
  • Janvier et février 2022: Arnaud MARTIN.
Chaque exposition durera désormais 40 jours, dont 2 cocktails mensuels.

La douille …. Elle revient !

Nous allons récupérer dans quelques jours notre « douille », extraordinaire souvenir prêté pour une très belle exposition au Musée National de la Marine de Brest de 2019-2021. Celle-ci était consacrée au « Trophée Jules VERNE» l’un de nos plus anciens célèbres  membres.
A retrouver page 3 de notre beau livre des 150 ans : « Dans sa séance du 14 février 1874 … Monsieur Jules Verne, navigateur et littérateur, est à l’unanimité nommé Membre Honoraire du Yacht Club de France … » signé le VA Camille de la Roncière Le Noury, (1813-1881)président du Yacht Club de France de 1872 à 1881.

Camille de la Roncière Le Noury est président du YCF de 1872 à 1881.

Marin Marie a la cote !

Jean-Marc Delvaux, commissaire-priseur à Paris a adjugé récemment un tableau de Marin Marie à plus de deux fois son estimation.

Il s’agit d’une exceptionnelle aquarelle et gouache sur trait de fusain, représentant le yacht de son père Jules Durand de Saint-Front « HARCOUËT » du nom de la ville où il résidait Saint-Hilaire-de-Harcouët.

Le guidon du Club et signature avec l’ancre, de POM, qui datent l’œuvre post 1935. Derrière, il me semble, petit canot qui, à son habitude, restait amarré au yacht. Vraiment magnifique, pour le plaisir des yeux .

MARIN MARIE- (1901-1987) membre YCF devient POM (Peintre Officiel de la Marine en 1935.

La Galerie du YCF

Plus de 25 bateaux de membres ont déjà rejoint La Galerie du Yacht Club de France. Les bateaux font de 6 à 30 mètres et sont tous représentés à la même échelle (au 30e).

Retrouvez tous les détails sur un article précédent : « Les demi-coques à plat du YCF ».

Vous pouvez aussi directement commander en ligne la reproduction : Boutique du YCF > Demi-coques

Crossbow – SWS102

Concours de nouvelles : les lauréats !

La commission du patrimoine et le jury du concours, sous la présidence de Roland Dubois sont heureux de vous annoncer le « podium » :

  1. Bernard MUSNIER pour « Le Disparu de Port Manec’h»
  2. Michel BELLION avec « Galbord, chien matelot »
  3. Patrice d’HERBOMEZ,  « À chacun son chemin de …Flensburg, réversible »

Ces trois récits seront publiés dans notre prochain Bulletin Officiel de juin.

À noter: Prix spécial du Jury à Blanche David (12 ans) et Jean-Pierre Beauvois (qui avait partagé sa nouvelle en prémisse au concours).

MERCI et BRAVO aux gagnants et aussi aux 19 autres participants. Écrits savoureux, émouvants, drôles, mystérieux, intimes…formidables !

Toutes les nouvelles et leurs auteurs :

  • Anecdotes​​​​​​​​ – Jean-Pierre Beauvois
  • Vélique et mécanique sont dans un bateau​​​ – Pierre-Loïc Chantereau
  • Une leçon de modestie​​​​​​ – Damien Milliasseau Leca
  • Un retour de croisière mouvementé​​​​ – Guy Pigaux​​
  • Première Tempête en Pacifique -​​​​ Jean Metz
  • Ma madeleine de Proust : un moteur diesel !​​ – Caroline Moreau Didier
  • Le secret de Temoe​​​​​​ – Yves Lagane
  • La voile rouge -​​​​​​​ Jean-Paul Montenot
  • « Galbord », chien matelot​​​​​ – Michel Bellion
  • Francisco Coloane – Olivier Masurel
  • Souvenirs d’un été 1969​​​​​​ – Alain Canac
  • Demain, c’est la fête au village​​​​​ – Emmanuel Lizée
  • Coup de blanc et bruit sec​​​​​ – Philippe MetzgerLa Pastille Cherbourg​​​​​​ – Michel Soublin
  • A chacun son chemin de… Flensburg, réversible​​ – Patrice d’Herbomez
  • La mer rendrait elle notre mémoire encore plus sélective ? -​​​​​​​ Henri Schricke
  • Le « disparu » de Port Manec’h​​​​​ – Bernard Musnier
  • Pêche au trésor sur mer à bâtir​​​​​ – Jean Bernard Chas
  • Jolie Brise ​​​​​​​​- Jean-Louis Baju
  • Impressions golfiques​​​​​​ – Charles Courtay
  • Il n’y a pas de nouvelle ​​​​​​- André Algrin
  • Les corbeaux gobent le safran​​​​​ – Blanche David

Illustrations par Marie Détrée-Hourrière et Marc Berthier, que nous remercions.

Sur quelle automobile ?

Commission du patrimoine

Gérard Hirgorom notre « veilleur » des ventes avait repéré cette plaque de voiture en métal, émail et sa fixation en bois, objet extraordinaire, rare et unique pour nos collections, des années 1910-1930.

Nous avons décidé de nous porter acquéreur dans l’obligatoire anonymat auprès de la Maison de Vente à Reims. Il va rejoindre le patrimoine de votre cher Club. Il faudra tenter de retrouver cet objet en « situation » … une photo d’un ancien membre de votre famille sur son automobile ? Merci de nous aider.

Concours de la meilleure nouvelle – Commission du Patrimoine

Les membres du Yacht Club de France sont invités à participer à un CONCOURS DE LA MEILLEURE NOUVELLE.
Merci et félicitations à nos chers POM, Marie DÉTRÉE et Marc BERTHIER pour leurs œuvres de lancement. Merci aussi à notre vice-président Olivier PÉCOUX qui nous a transmis cette récente et excellente idée « d’événement à terre » du New York Yacht Club.
Mode d’emploi :
    1. Le récit doit avoir un thème nautique ou maritime
    2. L’objectif est une approche personnelle, de souvenirs provenant d’histoires anciennes, tragiques , effrayantes ou drôles ou…
    3. Il peut s’agir ou non d’une fiction dans la mesure ou l’aspect personnel est présent.
    4. Environ 1,000 mots ( 1-2 pages sous Word ou PDF)
    5. Envoi des textes par email à :  ycf@ycf-club.fr
    6. Date limite de remise des récits : étendu au 28 février 2021
Le comité de sélection est présidé par Roland Dubois, Conseiller et membre de la Commission Patrimoine. Après la réception de tous les récits, les trois meilleurs seront récompensés, partagés avec l’ensemble des membres et publiés.
A adresser au Club qui transmettra à Roland Dubois et Jean-Louis Benoist. Adresse mail : ycf@ycf-club.fr
L’envoi au YACHT CLUB DE FRANCE d’une « nouvelle » vaut acceptation par son auteur d’une diffusion interne au Club ( Bulletin Officiel et autres supports de communication).
Nota : sur la gouache de Marie Détrée toute ressemblance avec une ancienne et très célèbre membre dans les années 1920-1930 n’est pas un hasard… parité respectée.

 

Anectode sur le Girundia II

Commission Patrimoine – Don de Madame Sybille de Vendeuvre.
Précisions sur notre seule photo du GIRUNDIA II. Certains ont remarqué le canon sur le pont… Ce cliché fait probablement lors du retour de l’escadre le 13 septembre 1944 à Toulon. Donc d’après les échanges sur net Marine et les souvenirs de l’amiral André Lemonnier CEMM de 1943 à 1950.
« Le Yacht Girundia II de 1200 t construit en 1910 réquisitionné en 1940 sous le nom de Girundia II classé dragueur auxiliaire AD185.
Il portait un unique canon de 75 suivant les souvenirs de l’amiral André Lemonnier (« Cap sur la Provence » édition de 1954 en photo ) car … son pont en bois ne pouvait supporter autre chose), « à condition de ne pas s’en servir« …. Pendant la préparation du débarquement, l’Amiral l’a fait équiper en navire de commandement spécialement pour supporter « administrativement » nos navires engagés devant les plages et lors de l’avancée et de la bataille de Toulon.
Girundia II, annexe du ministère de la Marine, était commandé par le CV (depuis le 1er juillet 1944) Lehagre (YMR) et chargé de l’organisation en suppléance du Chef d’Etat-Major. « 
Histoire à suivre …

Cordouan à l’UNESCO

Le phare de Cordouan éclaire depuis 1611 l’embouchure de l’Estuaire de la Gironde. Premier phare classé monument historique en 1862, seul phare en mer encore en activité, habité en permanence par des gardiens et ouvert à la visite, il est considéré comme une merveille d’architecture et un symbole de l’innovation technologique. Point de repère incontournable depuis la mer et les deux rives de l’Estuaire, il est ce monument sentinelle trait d’union entre terre et mer qui veille sur les hommes.

Depuis 2010, les acteurs du territoire, l’Etat, la Région Nouvelle-Aquitaine, les Départements de la Charente Maritime et de la Gironde et le Syndicat Mixte pour le développement durable de l’Estuaire de la Gironde (SMIDDEST), gestionnaire du phare, sont regroupés pour valoriser ensemble le monument. lls portent le programme ambitieux de rénovation prévu jusqu’en 2021, et une démarche environnementale et culturelle au service du développement du territoire.

Cette volonté de porter haut le rayonnement et la conservation de ce bien exceptionnel se concrétise aujourd’hui par une candidature à l’inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Lancée officiellement en 2016, elle mobilise toute une région dans une vision pérenne, ambitieuse et respectueuse du monument et de son environnement. Elle soulève aussi un nouvel engouement des habitants, des médias et des publics du monde entier.

Cap sur l’UNESCO

En janvier 2019, la France a déposé le dossier du phare de Cordouan comme seul bien représentant le pays au prochain Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO. La phase de sélection internationale est en cours et il reste désormais plus que quelques mois pour savoir si le phare de Cordouan rejoindra la liste des biens culturels inscrits au Patrimoine
mondial de l’Humanité à l’UNESCO

Soutenez la candidature en vous connectant ICI.

(image prinicipale © Dominique Abit)

Don exceptionnel reçu en juillet de madame Sybille de VENDEUVRE

COMMISSION PATRIMOINE

Don exceptionnel ; pratiquement 500 pièces du service de table du « GIRUNDIA ». Madame Sybille de VENDEUVRE est la petite fille d’un membre à vie depuis 1925 du Club ( présence 1907-1967) Pierre DUPUY. Fils de Jean DUPUY, ministre, il devient député à 26 ans de la Gironde et directeur propriétaire du journal « Le Petit Parisien » avec son frère. Il achète en 1930 ce yacht construit en 1910. Cadeau également de 2 magnifiques nappes et serviettes dont l’une au pavillon personnel de Pierre DUPUY. Histoire d’une famille et de ce yacht prestigieux à vous raconter dans un prochain BO. Au début, mon information par l’amiral Édouard GUILLAUD lors d’un Conseil, je contacte alors l’amiral Jacques LAUNAY, ce dernier, ami de madame de VENDEUVRE, a permis ce don historique, je les remercie au nom de la Commission et du YCF. Don pratique car depuis 2 mois une partie de ce service est visible au YCF et utilisée par notre restaurateur Thierry Le LUC. Merci aussi à Laure de TOCQUEVILLE et Nicole RONDEAU pour leur aide. Détail : service en métal argenté fabriqué par la Manufacture anglaise de Elkington. Ceux d’entre nous qui avons pu venir déjeuner au Club avant vendredi dernier ont déjà pu apprécier ces objets, tous chiffrés GIRUNDIA.

A suivre …