Exposition Laurence MORACCHINI – Mars 2019

« Connaître la technique pour mieux s’en affranchir », c’est aujourd’hui ma maxime. Après une formation artistique à la Faculté d’Arts Plastiques de la Sorbonne et à l’école d’Art Suzanne Coutant rue de Seine à Paris ma peinture a été pendant plusieurs années résolument figurative. Puis j’ai eu besoin de « lâcher-prise », et mon travail, depuis maintenant plus de 10 ans que je qualifierai de « figuration-abstraite », me permet cette liberté de création.

Je travaille dans l’énergie, me laissant guider par le geste. J’utilise l’acrylique chargée de poudre de marbre que j’applique au très large couteau. Les compositions naissent de la superposition des couches de couleurs et mes toiles sont souvent méconnaissables d’un jour à l’autre.

Bien sûr on devine dans mes peintures des paysages, souvent marins, mais j’aime brouiller les pistes et convier l’imaginaire de chacun. On se promène dans ce qui semble une dune de sable à moins que ce ne soit une vallée enneigée et ces larges lignes noires sont peut-être les reflets d’une mer d’encre au loin ou bien une route sans fin… Je ne donne pas d’indice, mes peintures n’ont jamais de titre évocateur, ainsi chacun s’approprie la toile avec ses propres références.

Je vis et je travaille au Vésinet dans les Yvelines où j’ai ma galerie-atelier depuis plus d’un an en plein centre-ville.
J’expose par ailleurs dans des galeries à l’international, je suis notamment en ce moment dans la galerie Carré d’Artistes de Hong Kong.

Galerie-Atelier : 11 rue Thiers – 78110 Le Vésinet Tél : 06 08 37 90 54
Site : www.laurence-moracchini.odexpo.com

Comité International de la Méditerranée

Le comité exécutif du Comité International de la Méditerranée s’est réuni dans les splendides locaux du Yacht Club de Monaco, club allié du Yacht Club de France, le jeudi 14 février 2019.

Fondé en 1926 par un groupe de yachtsmen, le Comité International de la Méditerranée (CIM) poursuit les objectifs de ses fondateurs : organiser des régates de haute mer de voiliers de tradition afin de promouvoir et renforcer l’identité du yachting méditerranéen.

Sous la présidence de l’amiral Lagane et en présence de son successeur, Philippe Héral, tous ses membres avaient fait le déplacement sur le rocher pour travailler au développement de la voile classique en Méditerranée et participer, notamment autour de Frédéric Berthoz, membre du YCF et président de l’AFYT, Association Française des Yachts de Tradition, à une réflexion sur la pertinence d’une évolution de la jauge.

Matinée de travail intense couronnée par un très sympathique et somptueux déjeuner à l’invitation du Yacht Club de Monaco sous la houlette de Ernst Klaus, président de l’AMBC, Association Monégasque de Bateaux Classiques.

Les membres du CIM présents, de gauche à droite sur la photo :
Ernst KLAUS – Yacht Club de Monaco, Président AMBC – Monaco
Yann JOANON – Secrétaire général p.i. – AFYT – France
Augusto VALLVE – Président du RANC – Espagne
Per Marie GIUSTESCHI CONTI – Président AIVE – Italie
Philippe HERAL – Président du Yacht Club de France
Rosa Maria PEREZ SEGUI – RANC – Espagne
Yves LAGANE – Président du CIM – Yacht Club de France
Corine MIGRAINE – Vice-Présidente Fédération Française de Voile
Henri BACCHINI – Vice-Président Fédération Française de Voile
Frédéric BERTHOZ – Président AFYT – France
Leonardo GARCOA de VICENTIIS – A E B E C – Espagne
Niccolo REGGIO – Président du Yacht Club Italiano

Coch y Bondhu gagne la Panerai Transat Classique 2019

Glen Maël à Jean-Philippe Gervais, termine 3ème et remporte le prix de la Communication !

A Christophe Harbour, dans le cadre paradisiaque du « Pavilion », Coch y Bondhu a reçu, des mains de Charles « Buddy » Darby, le fondateur de Christophe Harbour, le trophée du vainqueur de la Panerai Transat Classique 2019, une superbe coupe offerte par Pascal Stefani, le propriétaire de White Dolphin, vainqueur en 2012. Paolo Zangheri, Claudio, Ivano et Renato, émus et heureux, ont reçu une ovation de tous les équipages réunis pour cette cérémonie de clôture, avec une mention spéciale aux équipages d’Hilaria, dont les tenues étaient confectionnées dans un spi déchirés durant la course, et Lys, avec ses Savoyards joyeux, enthousiastes et chaleureux. Continuer la lecture de « Coch y Bondhu gagne la Panerai Transat Classique 2019 »

2019 Rolex New York Yacht Club Invitational Cup

Nous avons répondu positivement à l’invitation du New York Yacht Club à leur bi-annuelle : Rolex New York Yacht Club Invitational Cup. Elle se déroulera en septembre prochain, à bord des tout nouveaux IC37.
La liste des participants ainsi que le programme viennent d’être publiés. Plus d’informations à venir dans les prochaines semaines.

Liste des Inscrits :

Itchenor Sailing Club – UK
Japan Sailing Federation – Japan
New York Yacht Club – USA
Norddeutscher Regatta Verein – Germany
Real Club Nautico de Barcelona – Spain
Royal Canadian Yacht Club – Canada
Royal Cork Yacht Club – Ireland
Royal Freshwater Bay Yacht Club -Australia
Royal Hong Kong Yacht Club -Hong Kong
Royal New Zealand Yacht Squadron – New Zealand
Royal Swedish Yacht Club – Sweden
Royal Sydney Yacht Squadron – Australia
Royal Thames Yacht Club – UK
Royal Yacht Squadron – UK
San Diego Yacht Club – USA
Southern Yacht Club – USA
Yacht Club Argentino – Argentina
Yacht Club Costa Smeralda – Italy
Yacht Club de France – France
Yacht Club Italiano – Italy

Exposition IFFIC – Décembre 2018

Aussi loin que remontent mes souvenirs, je me vois toujours un crayon à la main et j’ai fini par décider de vivre de cette envahissante passion.

Après une dizaine d’années passées à Paris-formation à l’Union Centrale des Arts Décoratifs, puis activité d’Illustrateur free-lance- je suis revenu en 1993 en Presqu’île de Crozon (Finistère) où j’ai commencé à me consacrer à mes sujets de prédilection : la mer et les ambiances maritimes.

Les chantiers navals et les cimetières marins furent mes premières et durables sources d’inspiration, témoin de la mutation du monde de la pêche, j’ai tenté de faire revivre par le crayon et la mine de plomb les carcasses de bateaux abandonnés ou en devenir.

Depuis 2002 ce travail est complété par des œuvres aux pastels secs, toujours inspirées par l’univers maritime, mais où cette fois, l’élément humain vient au premier plan, sur des supports de fortune : bois flottés, douelles de barriques…

C’est en 2005 que j’ai appris les bases de la gravure à l’eau-forte, que j’ai vite délaissée au profit de la pointe sèche : gravure directe d’une pointe d’acier sur une plaque de plexiglas, encrage au chiffon ou au rouleau, essuyage à la tarlatane ou du bout des doigts : je fais surgir du fond de l’encre des paysages, des scènes et des personnages dont la mer n’est jamais loin…

Installé depuis 1997 à Camaret (Finistère), je travaille et expose dans mon atelier-galerie « Pas loin du Quai ».