Exposition Laurence MORACCHINI – Mars 2019

« Connaître la technique pour mieux s’en affranchir », c’est aujourd’hui ma maxime. Après une formation artistique à la Faculté d’Arts Plastiques de la Sorbonne et à l’école d’Art Suzanne Coutant rue de Seine à Paris ma peinture a été pendant plusieurs années résolument figurative. Puis j’ai eu besoin de « lâcher-prise », et mon travail, depuis maintenant plus de 10 ans que je qualifierai de « figuration-abstraite », me permet cette liberté de création.

Je travaille dans l’énergie, me laissant guider par le geste. J’utilise l’acrylique chargée de poudre de marbre que j’applique au très large couteau. Les compositions naissent de la superposition des couches de couleurs et mes toiles sont souvent méconnaissables d’un jour à l’autre.

Bien sûr on devine dans mes peintures des paysages, souvent marins, mais j’aime brouiller les pistes et convier l’imaginaire de chacun. On se promène dans ce qui semble une dune de sable à moins que ce ne soit une vallée enneigée et ces larges lignes noires sont peut-être les reflets d’une mer d’encre au loin ou bien une route sans fin… Je ne donne pas d’indice, mes peintures n’ont jamais de titre évocateur, ainsi chacun s’approprie la toile avec ses propres références.

Je vis et je travaille au Vésinet dans les Yvelines où j’ai ma galerie-atelier depuis plus d’un an en plein centre-ville.
J’expose par ailleurs dans des galeries à l’international, je suis notamment en ce moment dans la galerie Carré d’Artistes de Hong Kong.

Galerie-Atelier : 11 rue Thiers – 78110 Le Vésinet Tél : 06 08 37 90 54
Site : www.laurence-moracchini.odexpo.com

Exposition IFFIC – Décembre 2018

Aussi loin que remontent mes souvenirs, je me vois toujours un crayon à la main et j’ai fini par décider de vivre de cette envahissante passion.

Après une dizaine d’années passées à Paris-formation à l’Union Centrale des Arts Décoratifs, puis activité d’Illustrateur free-lance- je suis revenu en 1993 en Presqu’île de Crozon (Finistère) où j’ai commencé à me consacrer à mes sujets de prédilection : la mer et les ambiances maritimes.

Les chantiers navals et les cimetières marins furent mes premières et durables sources d’inspiration, témoin de la mutation du monde de la pêche, j’ai tenté de faire revivre par le crayon et la mine de plomb les carcasses de bateaux abandonnés ou en devenir.

Depuis 2002 ce travail est complété par des œuvres aux pastels secs, toujours inspirées par l’univers maritime, mais où cette fois, l’élément humain vient au premier plan, sur des supports de fortune : bois flottés, douelles de barriques…

C’est en 2005 que j’ai appris les bases de la gravure à l’eau-forte, que j’ai vite délaissée au profit de la pointe sèche : gravure directe d’une pointe d’acier sur une plaque de plexiglas, encrage au chiffon ou au rouleau, essuyage à la tarlatane ou du bout des doigts : je fais surgir du fond de l’encre des paysages, des scènes et des personnages dont la mer n’est jamais loin…

Installé depuis 1997 à Camaret (Finistère), je travaille et expose dans mon atelier-galerie « Pas loin du Quai ».