1ère participation à la Ligue Nationale de Voile

La Ligue Nationale de Voile est une compétition opposant des équipages représentant leurs clubs et qualificative pour la Sailing Champions League.

15 clubs et 18 équipages participaient à cette édition. 13 manches courues. Les 2 équipages de l’APCC et le YC Cherbourg montent sur le podium.

Pour cette première participation, l’équipage sous les couleurs du Pôle Course YCF termine 10ème équipage et 8ème club.

FRANCE – Star des Régates Royales

Régates Royales ‘’covidiennes’’ cette année, avec un nombre de bateaux inscrits un peu moindre qu’en 2019. Seul équipier du Yacht Club de France à bord cette année, Bernard Musnier était encouragé depuis le quai par Nathalie Horel, Valérie Ho et le Commandant Meillour, sur le pied de guerre pour la Coupe d’Automne.

Bernard éprouvait un grand plaisir à redécouvrir ce bateau propriété de l’association AFCA 12M JI, battant pavillon du YCF. Il a été magnifiquement remis à neuf grâce à la générosité de Bruno Bich . Porter 300 m² de toile au près par 20 nœuds, sans prise de ris possible en remontant jusqu’à 20° du vent, procurent quelques sensations exceptionnelles que Bernard avait un peu oubliées !

IKRA, autre 12mJI et lièvre habituel, ayant déclaré forfait, le combat se résuma à un duel acharné contre IL MORO DE VENEZIA, magnifique plan FRERS IOR de 1975 (22 mètres) mais aux caractéristiques très différentes d’un 12mJI et affublé d’un rating italien très favorable…

Seulement trois courses ont pu être courues à cause d’une météo trop musclée. Une belle première manche ou FRANCE a fort bien marché terminant premier en temps réel. Une deuxième manche peu glorieuse tactiquement où le vent ayant faibli pendant la procédure, FRANCE n’a pu prendre le départ dans les temps…(DNS) Une troisième manche menée en tête mais où IL MORO revenait de loin derrière, mais avec le vent, sur le dernier bord de spi.

En résumé : Un bateau exceptionnel et bien préparé, un très bon barreur, Pierre BAUSSET, un équipage un peu bruyant mais efficace qui garde une marge importante de progression. La moyenne d’âge est élevée : Beaucoup de soixantenaires (et +) expérimentés devraient pouvoir former des plus jeunes pour les années à venir qui s’annoncent prometteuses pour la classe 12mJI . En effet, l’ITMA, International 12M Association annonce le championnat du monde 2021 à HELSINKI avec 30 bateaux dont 10 américains, celui de 2022 à NEWPORT et pour 2023 dans le midi de la France …La rade de Hyères où sont basés FRANCE et IKRA est naturellement candidate…Beau projet !

Quelques souvenirs en images.

Nice Matin, le 25 septembre consacre une page entière à ce bateau mythique.

Voiles de Saint-Tropez – Remise du Prix du YCF

Victor Baudillon a reçu des mains de Sébastien David, vice-président du Yacht Club de France, une tape de bouche du YCF. Ce prix récompense la restauration de son Maïca nommé Pantaïa construit en 1962 à Cherbourg.

Victor poursuit une tradition familiale, le yawl bermudien de 16 m de son grand-père s’appelait déjà Pantaïa. Celui-ci a couru plusieurs Nioulargue.

 

Régates Royale de Cannes – Prix du YCF

Chaque année, à l’occasion des magnifiques Régates Royales de Cannes, le Yacht Club de France a pour tradition de remettre une tape de bouche, symbole de l’accueil en escale des navires et de leurs équipages qui échangeaient autrefois le salut au canon avec la terre.
Élément du patrimoine maritime, cette tradition fait partie d’une longue liste de bons usages appliqués à la mer comme à quai. C’est aussi le signe de l’appartenance à la communauté des gens de mer et des marins qui partagent les belles valeurs maritimes telle que la solidarité, l’humilité et l’esprit d’équipage.
Cette année à l’occasion des Régates Royale de Cannes, un équipage s’est à nouveau particulièrement illustré par sa sympathie, son dynamisme en mer comme à quai (en particulier à l’occasion des séances musicales et matinales appréciées de tous), et sa bienveillance vis-à-vis des organisateurs des régates, tout particulièrement sollicités cette année en cette période de pandémie.
Ainsi le Yacht Club de France a l’honneur de remettre la tape de bouche au voilier « Viola » en reconnaissance du comportement exemplaire de son équipage à quai comme en mer. »
Thierry Meillour a aussi remis à cette occasion un prix spécial du YCF à Jérôme Nutte :
« Après un printemps confiné, une belle reprise estivale de la pratique de la voile et une longue série de régates annulées ou reportées, ce mois de septembre marque le retour des compétitions en flotte des voiliers classiques sur nos plans d’eau. 
Si nous pouvons tous nous réjouir de cette reprise tant attendue, il ne faut pas oublier qu’elle n’a pu être possible que grâce à la pugnacité, à l’implication courageuse et au sérieux des clubs organisateurs. Le dynamisme de leurs membres, professionnels comme bénévoles, a permis de trouver de nouvelles solutions souvent innovantes pour prendre en compte les mesures de prudence et les précautions nécessaires en raison de la situation sanitaire.
À ce titre le Yacht Club de France souhaite remercier un de ces acteurs qui a fait preuve de belles qualités d’audace et de volontarisme pour faciliter l’organisation de notre Coupe d’Automne, tout particulièrement pour la dématérialisation de la procédure d’inscription. C’est ainsi que nous remettons cette tape de bouche du YCF à Jérôme Nutte, pour son exemplaire investissement en faveur de la pratique de la voile. »

Résultats Coupe d’Automne du YCF 2020

Classements

Classique Marconi :

  1. Palynodie II,
  2. Ojala’II,
  3. Maria Giovanna II,
  4. I Moro Di Venezia,
  5. Dune,
  6. Eugenia V.

Epoque Aurique :

  1. Scud,
  2. Viola,
  3. Marga,
  4. Corinthian,
  5. Chips,
  6. Olympian,
  7. Nin.

Epoque Marconi :

  1. Comet,
  2. Meerblick,
  3. Jour de Fêtes,
  4. Harlekin,
  5. Circe.

    Esprit de Tradition :

    1. Nirvana,
    2. Pitch,
    3. T9.5,
    4. Team 42,
    5. Circee,
    6. Outsider.

Retrouvez toutes les photos sur le site de la SNST : en cliquant ici.

Photos Gilles Martin-Ringet

Dhream Cup

Organisé par notre collègue Jacques Civilise et porté par le YCF, l’édition 2020 de la Drheam Cup-Destination Cotentin a été un succès.

Avec un programme amménagé du fait de la crise sanitaire, une centaine d’équipages a rejoint La Trinité depuis Cherbourg, dans des conditions optimales. Au moins une douzaine de membres du club y participaient.

Revivez le départ (retransmis en directe sur France 3)

ou retrouver directement : La vedette de la SNSM arborant le guidon du Président et Jacques Pelletier et son équipage.

Classement des membres

Ultime

  • 1er – Franck Cammas – Edmond de Rothschild 

IRC en équipage

  • 1er – Lann’Ael – Yan-Eric Pin
  • 2e – Fastwave 6 – Gaetan Zulian
  • 5e IRC – L’Ange de Millon – Jacques Pelletier, Bill-Hugues Leclerc, Pierre Ferrand, Sébastien David
  • 12e IRC – Baradoz – Xavier Bellouard, Emeric Leveaux-Vallier

IRC – Double

  • 4e – Foggy Dew –  Noel Racine
  • 21e – Karavel – Denis Lazat

Multi 2000

  • 4e – No Limit – Yann Marrilley

Classique

  • 1e – Faiaoahe – Remy Gerin

Class 40

  • 9e – Vicitan – Olivier Delrieu

Tous les classements : ici

A bord de Baradoz

Baradoz sortait d’un gros chantier d’optimisation qui a été réalisé pendant le confinement, et la Dream Cup nous a permis de valider ces optimisations, et nous sommes plutôt satisfaits de celles-ci :

  • Installation de Bastaques
  • Installation de 2 nouveaux Winch sur l’arrière du cokpit
  • Etanchéité du bateau (nous chargions bcp d’eau sur les dernières courses, et nous avons entièrement revu l’étanchéité)
  • Nouveau Solent
  • Nouveau gennaker cableless
  • Nouveau lazy jack
  • Nouveau système de drosse d’enrouleur qui reviennent au piano pour l’ensemble des voiles avant
  • Changement GPS
  • Installation de feu de pont

Globalement Baradoz est un bateau qui au prés dans la molle est vraiment collé et n’est pas compétitif vis à vis de la flotte. Mais dès que le vent rentre avec plus de 18nds de vents, nous arrivions à être entre 0,5 et 2 nds plus vite que l’ensemble de la flotte, et nous sommes vraiment satisfait de cela.

Nous avons passé la bouée d’Omonville en dernière position après ce départ au près dans la molle, puis nous avons fait une belle remonté jusqu’à la bouée W Shamble puis nous sommes ensuite aller cherché au large, du vent ou le bateau avançait entre 15 et 17 nds jusqu’au Cap Lizard ou nous nous sommes retrouvé bloqué pendant 3 heures a essayé d’attraper le vent de nord à l’intérieur de la baie. Nous avons ensuite très bien fonctionné entre 12 et 14 nds jusqu’à Sein. Sous la chaussé de sein nous avons envoyé le Gennaker qui nous a propulsé à 15 nds à 110 du vent. Nous allions alors 4 nds plus vite que l’ensemble des bateaux autour et devant nous. A Penmarch nous avons été bloqués pendant 5 heures dans une molle, puis avons enfin réussi à repartir direction La Trinité-sur-mer ou nous avancions 2 nds plus vite que les bateaux devant nous mais malheureusement la distance trop importante ne nous a pas permis de les rattraper.

C’était une bonne remise en jambe qui a fait du bien à l’équipage mais aussi au bateau pour valider toutes les modifications.

Emeric Leveau-Vallier

A bord de L’Ange de Milon

eSailGP – Du 10 au 12 avril, Pop-up n°2

Vous êtes maintenant entrainé sur Virtual Regatta in-shore ?

Comme nous, vous soutenez l’équipe FRANCE GP SAIL

Participez à la prochaine étape virtuelle du 10 au 12 avril. A cette occasion vous pourrez affronter Olivier Herledant, Grinder de l’équipe France SailGP. Pour s’inscrire rendez-vous ici.

Participez à la compétition de voile la plus rapide au monde avec eSailGP !

eSailGP est le jeu de eSailing officiel de SailGP, le championnat mondial de sport. La course virtuelle de voile la plus rapide du monde – eSailGP – donne aux fans la chance de tester leur dextérité en pilotant les catamarans les plus rapides du monde dans un environnement virtuel – ce qui inclut l’opportunité d’affronter les athlètes SailGP de classe mondiale. 

Lancé en partenariat avec Virtual Regatta et World Sailing, le championnat comprend sept épreuves de qualification au cours de la saison, chaque vainqueur respectif décrochera une place pour la grande finale eSailGP qui aura lieu le 14 août. Avec une “Wildcard” pour le meilleur eSailor junior, les finalistes s’affronteront sur des eF50. Le vainqueur final recevra un package VIP pour assister à l’événement ROCKWOOL Copenhagen SailGP en septembre, et sera également sélectionné pour la finale du championnat du monde de eSailing en fin d’année. De plus, les huit premiers de chaque eSailGP Qualifier profiteront d’une sélection automatique aux PlayOffs du eSailing World Championship.

Les marins et les non-marins pourront désormais s’engager sur une saison complète de compétitions tout au long de l’année 2020 pour se mesurer aux meilleurs eSailors du monde entier, y compris des athlètes SailGP. Le championnat est composé de quatre tours de qualification, qui coïncideront avec les événements de la deuxième saison de SailGP, ainsi que trois pop-up additionnels qui permettront de se qualifier.

Qualifier

Tous les joueurs peuvent participer à autant de courses qu’ils le souhaitent lors des qualifications, mais ils doivent au moins faire les 13 courses requises. Une fois ces courses terminées, les 8 meilleurs joueurs seront contactés et invités à la finale de qualification.

Qualifier Final

Les 8 meilleurs joueurs du Qualifier Final participeront à 3 courses finales qui sacreront les deux meilleurs joueurs. Ces deux meilleurs s’affronteront dans une manche de Match Racing.  Les 8 meilleurs joueurs du championnat eSailGP disputerons les PlayOffs du eSailing World Championship qui se dérouleront en septembre 2020.

Grand Final

Chaque vainqueur de Qualifier Final décrochera une place pour la Grand Final eSailGP qui aura lieu le 14 août. Avec une “Wildcard” pour le meilleur eSailor junior. Les finalistes s’affronteront sur des eF50. Les deux meilleurs joueurs après trois courses s’affronteront dans une manche de Match Racing. Le vainqueur de la Grand Final sera sacré champion eSailGP 2020 et remportera un package comprenant :

  • Une invitation à l’événement ROCKWOOL Copenhagen SailGP
  • Le voyage et l’hébergement pris en charge par SailGP
  • Une place pour être le 6ème marin sur un F50 – l’opportunité de découvrir le F50 dans le feu de l’action.
  • Deux entrées pour l’Adrenaline Lounge (Espace VIP)
  • La qualification automatique pour la finale du championnat du monde de eSailing, comprenant le voyage en classe Economy et l’hébergement pour le finaliste

Source : Site internet SailGP