Prada Cup,1ère journée – Waouh …!

La Prada Cup a débuté aujourd’hui, 15 janvier, à Auckland en Nouvelle Zélande.

Elle à pour objectif de sélectionner le Challenger pour l’America’s Cup, entre les anglais de Ineos Team UK  porté par le Royal Yacht Squadron, les américains d’American Magic , New-York Yacht Club, et les italiens de Luna Rossa (Chalenger of record), Circolo della Vela Sicilia.

Les 2 courses d’ouverture sont remportées par Britania, le bateau anglais mené par Sir Ben Ainslie. Une réelle surprise. Inoes Team UK avait perdu l’ensemble de ses courses lors de ACWS (America’s Cup World Series) en décembre dernier.

Round Robin 1 Race 1 (RR1 R1) : Le d’ouverture face aux américains est gagné avec 1 minutes 20 d’avance. Une très belle entrée en matière… à voir absolument !

RR1 R2 : Le second match de la journée, oppose les anglais aux italiens. Après un bon départ des britanniques,  ils conservent la droite du plan d’eau (plus venté) et gardent une vingtaine de secondes d’avance à toutes les marques, avec des vitesses moyennes au dessus de 30 nœuds !

Revivez cette journée avec le replay du jour 1.

Vous pouvez voir les matchs en direct, entre 3 et 6 heures du matin, sur le site americascup.com, ainsi que sur leurs pages YouTube et Facebook.

 

Le Grand Prix de l’Ecole Navale de retour en 2021

Du 13 au 15 mai 2021, la Presqu’île de Crozon et la rade de Brest vont accueillir à nouveau le Grand Prix de l’École Navale. Après une année d’interruption en raison de la crise sanitaire, l’événement revient et se prépare à réunir près d’un millier de marins, répartis sur les plus beaux sites de la pointe bretonne. Le Grand Prix de l’Ecole Navale se dispute notamment sur des bateaux monotypes et il s’ouvre à toutes les pratiques avec l’arrivée en 2021 de wingfoils et de windsurfer.

Centre névralgique de la course, l’École Navale va accueillir les J80 ainsi que les J70. A Brest seront attendus les multicoques Diam 24od ainsi que les flottes handivoile et handivalide. Les autres séries seront réparties sur la Presqu’île de Crozon entre les ports de Camaret, Roscanvel et Crozon-Morgat. Toujours co-organisé avec la FFVoile, le Grand Prix est l’occasion de décerner plusieurs titres de champion de France – notamment en J80 – l’une des flottes où la concurrence est la plus forte avec plus de 40 bateaux sur la ligne.

Windsurfers et wingfoils en nouveautés

Le Grand Prix de l’Ecole Navale s’ouvre également aux nouvelles pratiques avec l’arrivée cette année des wingfoils et des windsurfers qui disputeront – avec l’accord de la FFVoile – l’épreuve. Il s’agira, pour les wingfoils du national de printemps tandis que les windsurfers participeront à leur criterium national. Dernier né des sports de glisse, le wingfoil est constitué d’une planche, montée sur un foil et d’une aile que le pratiquant tient dans les mains. A l’inverse, la windsurfer renvoie aux fondamentaux de la planche à voile. Cette planche à dérive, propulsée par une simple voile triangulaire fait le bonheur de ces amoureux de la régate qui recherchent toujours plus de simplicité.

Windsurf, nouveauté et retour…, des régatiers de croiseurs accrochés et adeptes de la simplicité compétitive – Photo Christian SOUCHET

Le foil arrive

En 2021, entrée via le Wingfoil.

En perspective, et en maturation…, le croiseur en équipage, monotype (esprit majeur du GPEN), qui devrait figurer aux JO de 2024.

Première arrivée du foil, qui sera suivie bientôt d’autres supports – En photo, le planchiste est Alain Daoulas, lauréat du Prix du Conseil du YCF, et commissaire du GPEN depuis l’origine –  Photo Pierre Yves Baraer

Inscriptions mi-février

Les inscriptions seront ouvertes dans les prochaines semaines et, comme l’année dernière, elles seront intégralement remboursées si l’événement était perturbé par la situation sanitaire.

 Les séries attendues

  • A l’Ecole Navale : J80, J70
  • A Brest : Diam 24od, Handivoile
  • A Morgat : Open 5.70, First 18, First 24
  • A Roscanvel : Open 5.00, Windsurfer
  • A Camaret : First 31.7, Gibsea Plus, Muscadet, Corsaire
  • A Lanvéoc : Wingfoil

Robin Follin rejoint le Pôle Course du YCF

Robin Follin est un jeune homme discret et efficace. A tout juste 25 ans, il affiche déjà 7 titres de Champion du monde et 9 de Champion de France.

Sélectionné par la Fédération Française de Voile et le célèbre trio composé de Olivier de Kersauson, Michel Desjoyeaux et Franck Cammas, Robin est devenu le skipper de l’équipe Team France Jeune sur le Tour de France à la Voile 2016, et la Red Bull Youth America’s Cup 2017 aux Bermudes en AC45 volant sous les couleurs du YCF. Il a en 2019 terminé 2nd du Tour de France à la Voile et a fait ses débuts en Figaro 3 lors de la Solitaire  du Figaro.

En ce début d’année, Robin rejoint le Pôle Course du Yacht Club de France et portera les couleurs tricolore pour la Liberty Bitcoin Youth Foiling World Cup fin février.

Sébastien David, vice-président du Yacht Club de France : « Nous suivons Robin depuis sa sélection pour la Youth America’s Cup 2017, avec Team France. Au delà des tests sportifs, il a fait preuve d’une maturité et un leadership intéressant. Avec la création du Pôle Course, nous sommes heureux et fiers d’accompagner Robin dans ses nouveaux défis. »

 

Marine Legendre entre au Pôle Course du YCF

Elle est jeune, passionnée de voile et elle s’est lancé un sacré défi : courir la prochaine Mini-Transat en solitaire. Son enthousiasme et le professionnalisme de sa préparation ont su convaincre les membres de la Commission Navigation du Yacht Club de France : Marine Legendre sera le premier Talent de notre nouveau Pôle Course !

La création du Pôle Course du Yacht Club de France porte sur deux piliers. Le premier, appelé « sportif » regroupe et entraine des équipages de membres du club pour porter notre image sur les plans d’eau, qu’ils soient français ou étrangers. Le second, nommé « talent », a pour but d’accompagner de jeunes marins semi-professionnels dans leurs projets. Pour le club, c’est une opportunité d’accroître sa visibilité, et pour les membres, de découvrir de plus près l’aventure de ces navigateurs. Il est effectivement prévu d’organiser des rencontres, à terre et en mer.

Avec son projet de Mini-Transat, Marine Legendre est la première à rejoindre l’équipe. Elle a 31 ans et est consultante en Finance et Systèmes d’Information pour le cabinet de conseil EY à Paris. Petite-fille d’un Capitaine de Vaisseau de « la Royale », passionnée de voile depuis son plus jeune âge, elle a découvert la navigation en famille. Après un apprentissage classique en école de voile, elle commence la régate à 17 ans, dans la baie de Toulon, avec son père et son grand-père. Depuis elle enchaîne les courses et affine sa pratique sur tous les plans d’eau. En 2019, elle a décidé d’aller dans le « grand bain » en participant à la fameuse Mini-Transat en solitaire, le « baptême du feu » pour tous les amateurs de course au large.

La Mini-Transat est une course transatlantique en solitaire, en autonomie totale, sans assistance et sans communication avec la terre. Elle se dispute à bord du plus petit bateau de course au large, le mini 6.50m. L’édition 2021 reliera Les Sables-d’Olonne à Saint-François en Guadeloupe, avec une escale aux Canaries, pour un parcours total d’environ 4000 milles nautiques. Départ prévu le 26 septembre 2021 !

Fin 2019, Marine acquiert un bateau, et pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit du fameux Pile-Poil, le « 902 », qui termine 3ème au général en 2019 (skippé par Benjamin Ferré), et second en 2017, avec une certaine Clarisse Cremer… qui vient de prendre le départ du Vendée Globe ! S’en suivent une découverte du bateau et les premiers entrainements en solo.

Pogo 3 – Pile Poil

En 2020, l’employeur de Marine décide de l’accompagner en devenant le partenaire principal du projet, désormais intitulé :  «  Marine_sur_la_ligne » (à suivre sur les réseaux sociaux). Ce cabinet s’adapte aux contraintes de la navigatrice, et lui propose notamment des aménagements de planning pour lui permettre de se concentrer à 100% sur son projet durant certaines périodes.

En juillet, et sous sa nouvelle livrée noire et jaune, Marine court ses 1,000 milles qualificatifs entre Lorient, l’Irlande et La Rochelle. Puis elle fait sa première course de la saison : « Les Sables – Les Açores – en baie de Morlaix », qui se déroule en 3 étapes de 200, 470 et 500 miles. Elle finit la saison avec « Le Trophée Marie Agnés Péron ».   Depuis le bateau a rejoint le chantier pour l’hiver.  Nous commencerons la saison 2021 par une conférence au club dès que ce sera possible… puis Marine reprendra les entraînements de février à avril, avant quelques courses au printemps et durant l’été. Viendra alors le grand départ pour la traversée de l’Atlantique. A suivre !

Le mot de Marine :

« Je suis très honorée d’être accompagnée par le Yacht Club de France pour mon projet Mini Transat 2021. J’éprouve une certaine fierté à l’idée d’être associée à cette prestigieuse institution qui porte les valeurs de la mer depuis plus de 150 ans. J’ai eu la chance de découvrir le Yacht Club de France et son « esprit club » en participant aux cocktails mensuels et en régatant avec Eric Levet sur Ilhabela II

De ces rencontres, à terre et en mer, j’ai compris que nous partagions une certaine idée de la plaisance, à savoir : « Naviguer pour le plaisir ! », car c’est bien cette motivation qui m’anime, même sur une course qui associe des professionnels et des sponsors. Amatrice éclairée et passionnée, je serai heureuse de partager mon expérience et de porter les couleurs du YCF lors de cette course mythique et sa préparation, pour le faire rayonner, auprès des jeunes notamment. »

Suivez Marine sur les réseaux sociaux:

Un équipage Français à la Youth Foiling World Cup !

Il y aura bien un équipage français sous les couleurs du Yacht Club de France à Gaeta (Italie) à la première Youth Foiling World Cup.

Initialement prévue à Hong-Kong, la Cup se déroulera à Gaeta en Italie du 19 février au 12 mars prochain. C’est l’événement majeur des moins de 25 ans au niveau mondial en ce début d’année.

Calendrier


Présentation de la course par le RHKYC Team Agiplast

L’équipe Française, sous les couleurs du Yacht Club de France

Robin Follin

7 titres de champion du monde en  SB20
Vainqueur du Tour de France à la Voile  en catégorie Jeunes et 2nd au général en  2019
Champion d’Europe Jeune de Match-Racing 2017
Skipper Youth America’s Cup Team France 2017
11 titres de Champion de France
Equipage Jeune de l’année  2015

 

 

Gauthier Germain

7 titres de champion du monde en  SB20
Vainqueur du Tour de France à la Voile  en catégorie Jeunes et 2nd au général en  2019
Champion d’Europe Jeune de Match-Racing 2017
11 times French Champion Senior
Equipage Jeune de l’année  2015

 

 

Lou Berthomieu

5e Championnat du monde Nacra 15 – 2020
13e Championnat d’Europe Senior Nacra 15 & 1er Equipage Jeune – 2020
3e Championnat d’Europe Jeune Nacra 15 – 2019
Vice Champion de France Nacra 15 – 2019
Championne d’Europe F16 – 2019
3e au Championnat d’Europe F16 – 2018

Le bateau : Persico 69F

Les concurrents inscrits

Trophée Jules Verne, ouverture de la ligne au Yacht Club de France, en 1992

Nous allons passer les 38 prochains jours à surveiller les 2 maxis  Gitana Team et Sodebo partis presque simultanément dans leur quête de record.

Mais avant de suivre ces aventures, revenons 28 ans en arrière, au Yacht Club de France, pour l’ouverture officielle de la ligne de départ. C’est un des moment d’histoire du Trophée Jules Verne que vous pouvez retrouver sur le site du trophée.

Extrait : « Ligne ouverte »

Le jour de l’ouverture officielle de la ligne de départ, Peter Blake et Robin Knox-Johnston font le déplacement à Paris. L’annonce solennelle est faite, le 20 octobre 1992, dans le salon du Yacht Club de France, au cœur du XVIème arrondissement. Trois ministres sont présents : Jack Lang, ministre de la Culture, Charles Josselin, ministre de la Mer et Frédérique Bredin, ministre des Sports. L’association Tour du monde en 80 jours a convié la fine fleur des marins. Bernard Moitessier leur a fait l’honneur de se joindre à eux. Il n’a pas revu Robin depuis 1968 et le départ du Golden Globe Challenge…

Cérémonie du 20 octobre 1992, au Yacht Club de France. De gauche à droite : Robin Knox-Johnston, Frédérique Bredin, ministre des sports, Bernard Moitessier, Florence Arthaud, Jack Lang, ministre de la culture, Titouan Lamazou, Charles Josselin, ministre de la mer, Peter Blake et François Carn, le président du Yacht Club de France. © Photo Gilles Klein

Devant la presse, Florence Arthaud et Titouan Lamazou précisent qu’ils ne sont pas prêts à larguer les amarres. Le prototype de Titouan ne touchera les flots que deux mois plus tard. Et Florence n’a pas de bateau.
C’est ce moment que choisissent Peter Blake et Robin Knox-Johnston pour annoncer leur prochain départ. Les skippers néo-zélandais et britannique viennent d’acquérir le catamaran Formule Tag qu’ils vont adapter pour se lancer sur le Tour.
Bruno Peyron n’est pas à Paris ce soir-là, mais il a déjà prévenu de son intention de partir début 1993.

1ère participation à la Ligue Nationale de Voile

La Ligue Nationale de Voile est une compétition opposant des équipages représentant leurs clubs et qualificative pour la Sailing Champions League.

15 clubs et 18 équipages participaient à cette édition. 13 manches courues. Les 2 équipages de l’APCC et le YC Cherbourg montent sur le podium.

Pour cette première participation, l’équipage sous les couleurs du Pôle Course YCF termine 10ème équipage et 8ème club.

FRANCE – Star des Régates Royales

Régates Royales ‘’covidiennes’’ cette année, avec un nombre de bateaux inscrits un peu moindre qu’en 2019. Seul équipier du Yacht Club de France à bord cette année, Bernard Musnier était encouragé depuis le quai par Nathalie Horel, Valérie Ho et le Commandant Meillour, sur le pied de guerre pour la Coupe d’Automne.

Bernard éprouvait un grand plaisir à redécouvrir ce bateau propriété de l’association AFCA 12M JI, battant pavillon du YCF. Il a été magnifiquement remis à neuf grâce à la générosité de Bruno Bich . Porter 300 m² de toile au près par 20 nœuds, sans prise de ris possible en remontant jusqu’à 20° du vent, procurent quelques sensations exceptionnelles que Bernard avait un peu oubliées !

IKRA, autre 12mJI et lièvre habituel, ayant déclaré forfait, le combat se résuma à un duel acharné contre IL MORO DE VENEZIA, magnifique plan FRERS IOR de 1975 (22 mètres) mais aux caractéristiques très différentes d’un 12mJI et affublé d’un rating italien très favorable…

Seulement trois courses ont pu être courues à cause d’une météo trop musclée. Une belle première manche ou FRANCE a fort bien marché terminant premier en temps réel. Une deuxième manche peu glorieuse tactiquement où le vent ayant faibli pendant la procédure, FRANCE n’a pu prendre le départ dans les temps…(DNS) Une troisième manche menée en tête mais où IL MORO revenait de loin derrière, mais avec le vent, sur le dernier bord de spi.

En résumé : Un bateau exceptionnel et bien préparé, un très bon barreur, Pierre BAUSSET, un équipage un peu bruyant mais efficace qui garde une marge importante de progression. La moyenne d’âge est élevée : Beaucoup de soixantenaires (et +) expérimentés devraient pouvoir former des plus jeunes pour les années à venir qui s’annoncent prometteuses pour la classe 12mJI . En effet, l’ITMA, International 12M Association annonce le championnat du monde 2021 à HELSINKI avec 30 bateaux dont 10 américains, celui de 2022 à NEWPORT et pour 2023 dans le midi de la France …La rade de Hyères où sont basés FRANCE et IKRA est naturellement candidate…Beau projet !

Quelques souvenirs en images.

Photographies : Robin Christol / Régates Royales 2020

Nice Matin, le 25 septembre consacre une page entière à ce bateau mythique.

Voiles de Saint-Tropez – Remise du Prix du YCF

Victor Baudillon a reçu des mains de Sébastien David, vice-président du Yacht Club de France, une tape de bouche du YCF. Ce prix récompense la restauration de son Maïca nommé Pantaïa construit en 1962 à Cherbourg.

Victor poursuit une tradition familiale, le yawl bermudien de 16 m de son grand-père s’appelait déjà Pantaïa. Celui-ci a couru plusieurs Nioulargue.