Première étape, premiers bilans

Marine Legendre (Talent du YCF) termine 16e de la première étape de la MiniTransat EuroChef.
Elle fait un bilan de ces 11 jours de mer.
Bilan matériel : très peu de casse sur cette étape! J’ai passé beaucoup de temps à préparer le bateau aux petits oignons avant de partir, ça valait le coup!
Au premier empannage je fais une grosse boulette et fais un trou vraiment très moche dans mon spi max. J’ai passé plus de 5 heures à le réparer avec une petite sieste au milieu, car les émotions ça épuise… Et ça a tenu jusqu’au bout!
Sinon pour le reste : un capteur d’angle de barre de spare cassé, une poulie de pied de mât fatiguée, mon amure de spi à changer, l’aérien à refixer, l’étanchéité à revoir, la barre à resserer… et vérifier mon meilleur copain le pilote qui ne m’a pas lâchée de la course mais présente quelques bugs à élucider!
Bilan personnel : j’ai bien réussi à gérer le stress le jour J alors que le mois précédent la course a été assez difficile pour moi. J’étais bien en mer même si je me suis quand même demandée plusieurs fois ce que je foutais là!
J’ai bien géré la solitude ce qui me rassure pour la 2ème étape mais surtout : j’ai essayé de profiter et positiver en toutes circonstances!
Bilan énergétique : en ce qui concerne le bateau, avec ma pile à combustible et mon panneau solaire, c’était Versailles sur Pile Poil. Par contre de mon côté une vraie cata… je n’ai rien mangé les 48 premières heures. Ensuite j’ai essayé de me forcer mais je n’ai mangé que 4 plats en 10 jours et grignotté un peu. J’étais très faible et j’ai perdu beaucoup de poids, à ne pas reproduire sur l’étape 2!
Bilan sommeil : jamais fait une sieste de plus de 20 minutes. J’ai plutôt bien réussi à dormir et à me reposer. J’appréhende quand même la 2ème étape car c’est dur de se détendre quand le bateau part en gros surf sous spi, faut s’accrocher!
Bilan sportif : trop contente d’avoir fait partie du groupe de tête les 2 premiers jours et d’avoir su recoller en fin de course. J’attendais la météo quotidienne comme si c’était noël et j’ai vraiment pris du plaisir à l’analyser et à faire ma propre stratégie. Mes empannages progressent et le dur travail des deux dernières années commence à payer!

Les podiums du week-end

Régates Royales de Cannes

Gery Trentesaux s’est éloigné de la course au large, pas des podiums. Après seulement deux années en Dragon, il remporte la Série aux Régates Royales.

Photo : Jean-François Cutugno président du YC Cannes, Christian Ponthieu et Géry Trentesaux vainqueurs en Dragon, et Jean-Marc Chiappni, adjoint aux sports à la mairie de Cannes lors de la remise des prix à Port Canto. Crédit : D Ravon

Alain Moatti, à bord de son superbe Sumurun, avec à ses côtés Eric Levet, termine 3e des Big Boats.

Massilia Cup – Marseille

Yann-Eric Pin sur Chenapan IV et Guillaume Le Bigot à bord de Checkmate terminent 3e respectivement en IRC 1 et IRC 3.

Extrême et annulée, la 32e Coupe d’Automne du YCF

Pour la première fois en plus de 30 ans, la Coupe d’Automne du Yacht Club de France a dû être annulée. Cela n’entame en rien l’enthousiasme des participants !

Les 37 concurrents reliant les Régates Royales de Cannes aux Voiles de Saint-Tropez ont fait face à des vents inexistants au départ et un grain avec des rafales à plus de 40 nœuds. En partenariat avec nos deux clubs alliés : le Yacht Club de Cannes qui assurait la ligne de départ et la Société Nautique de Saint-Tropez qui accueille tous les concurrents à leur arrivée, nous avons privilégié la sécurité en voyant d’impressionnants grains s’installer sur le parcours.

Tous les participants ont finalement rallié Saint-Tropez en sécurité et ont célébré ce moment de voyage au Saint-Tropez Lounge Club.

Toutes les images : Galerie Coupe d’Automne 2021

Jean-Luc Denéchau (président de la FFVoile), Pierre Roinson (président de la SNST) et Philippe Héral (président du YCF)
Sabrina Coccia (Directrice de la SNST), cindy schönrich (directrice du YC de Gsaad), Manrico Iachia (président du YC de Gstaad), Tony Oller (Directeur du Port de Saint-Tropez), Lionel Péan, Jean-Luc Denéchau (président de la FFVoile), Pierre Roinson (président de la SNST) et Philippe Héral (président du YCF)
Thierry Meillour et Henri Ferbus
Maxime Sorel (finisher du Vendée Globe 2021) et l’équipage d’Eileen 1838
Xavier Bellouard et son équipage (BARADOZ)

Mini Transat : c’est l’heure de traverser pour Marine

Après un décalage du départ de 24h pour laisser passer des conditions difficiles pour les 6,50m, le départ de la Mini Transat Eurochef, aura lieu aujourd’hui.

Marine Legendre, Talent du Yacht Club de France, s’élancera pour sa première transat en solitaire aux côtés de la centaine de concurrents. Nicolas D’Estais, autre Talent du YCF, en préparation pour la Transat Jacques Vabre et 2e de la dernière Mini Transat était sur le ponton ce week-end.

Pour suivre le départ dès 14h30 : en live sur Facebook, Youtube et sur www.minitransat.fr , présenté par Edwige Richard et commenté par Anne Liardet, skipper (10ème de la Mini Transat 1985 et 11ème du Vendée Globe 2004 – 2005) et Violette Dorange, skipper Figaro 3 « Devenir » (16ème de la Mini Transat 2019 et 19ème de la Solitaire du Figaro 2021).

La cartographie vous permettra aussi de suivre Marine tout au long de sont périple.

 

Le YCF remporte la Coupe Inter-cercle par équipe

Réunis à La Trinité le week-end des 11 et 12 septembre, les grands clubs parisiens se sont affrontés durant la Régate Intercercle.

Sous le soleil et sur les Grands Surprise, les 13 équipages ont réalisé 7 manches. Les équipages du YCF emmenés par Lionel Cazali et Vincent Roubertie se placent plusieurs fois sur les podiums des courses, remportant ainsi le classement par équipes.

Une ambiance très sympathique avec des équipages venus atteindre des objectifs différents.

Classement individuel final :

  1. Travellers – Stan Rouvillois
  2. Polo – Pierre Le Maout
  3. YCF – Vincent Roubertie
  4. YCF – Lionel Cazali
  5. Automobile Club de France – Laurent Vignon

Détail des classements

Dix Août remporte la 6e Regata Rey Juan Carlos I El Corte Inglés Master

Après avoir gagné les 2 manches du samedi, Louis Heckly et son équipage remportent, sous les couleurs du Yacht Club de France, la 6e Regata Rey Juan Carlos I El Corte Inglés Master organisée par le Real Club Nautico de Sanxenxo. Cette course est le championnat national espagnol.

Dix Août, était le seul bateau français des 15 6mJI classiques engagés. La moitié de la flotte était espagnole, complétée d’une importante délégation finlandaise.

Louis Heckly est bien entouré pour entrer dans le vif du sujet, le Championnat d’Europe de 6 mJI, avec à ses côtés à bord Bill-Hugues Leclerc (autre membre du Yacht Club de France), Loïc Le Garrec, Jonas A.K.A « Cajoux » Lambelet, Frédéric Baratay, et en soutien logistique Laurent « Lolo » Tilleau et Fred Perrin.

Louis Heckly : «  Le ‘vrai dossier’ commence demain [14 septembre], avec la 1e manche du Championnat d’Europe. Le bateau va vite, et nous avons marqué les esprits, mais tout reste à faire ! »

Suivez l’intégralité des régates sur la page de tracking du RCNS  et soutenez l’équipage du Maharadjah du Djeezupuhr sur sa page Facebook.

2e et 4e à mi-parcours de la Transquadra-Atlantique

Nos collègues Noël Racine et Denis Lazat pointent respectivement 2e et 4e de la  première étape de la Transquadra-Atlantique.

Noël Racine à bord de son Foggy Dew (JPK 10.30) termine 2e à moins de 2 heures du premier.

« Le golfe de Gascogne n’était pas évident.  S’en était d’autant plus intéressant ! Quand c’est trop facile, ça manque de charme. Là, ça faisait travailler les neurones un peu.
J’ai fait ma course à moi parce que nous ne recevions pas les positions des autres, petits soucis d’iridium… Donc j’ai fait entièrement ma course comme je l’entendais. Je sais qu’il y en a 3 ou 4 qui sont passés au Cap Finistère mais je ne les ai pas vus partir. J’ai vraiment été dans ma course à moi.

Le final au portant ? Oui, c’était amusant, c’est un bateau tout récent, nous n’avons pas encore tous les boutons, mais on commence à faire avancer le bateau comme il faut. On s’est bien amusés. Ça glissait bien ! Faire des pointes à 15 – 17 nœuds, c’est intéressant ! Il y avait 25 nœuds, il n’y a jamais eu plus de vent que ça.

On a vu des choses pour la deuxième étape : on l’attend déjà avec impatience ! » Source Transquadra

Denis Lazat navigue en duo avec Frédéric Nouel à bord du JPK 10.80 Karavel, ils courent sous les couleurs de la Fondation de la mer. Arrivés à Madère le 25, ils sont 4ème de cette première étape (Lorient-Madère), après 6 jours et 10 h de course.

Denis Lazat et Frédéric Noel à l’arrivée à Madère

Pourquoi la Fondation de la Mer?

Parce que lorsqu’on est marin et qu’on aime la mer et la nature, la défense des océans est une cause qui s’impose!

Parmi toutes les organisations qui s’engagent pour un océan propre et en bonne santé, nous aimons l’approche résolument positive et tournée vers l’action de la Fondation. Nous aimons l’engagement simultané dans plusieurs domaines: la connaissance des océans, la protection des milieux naturels, de la faune et de la flore.

Nous voulons contribuer aux efforts de la Fondation pour l’aider à fédérer autour des projets qu’elle soutient le plus grand nombre d’acteurs venant d’univers différents: du secteur public, du monde des entreprises, mais aussi du monde de l’enseignement et de la recherche.

Pour en savoir plus sur la Fondation de la mer: https://www.fondationdelamer.org/

Pour suivre la course:

Le site de la course: https://www.transquadra.com/

En particulier : sur la page d’accueil, en haut à droite, l’onglet « Cartographie » vous permettra de suivre notre progression : https://transquadra.geovoile.com/2021/tracker/

Coupe d’Automne YCF – Avis de course

Comme chaque année, la Coupe d’Automne du Yacht Club de France, de Cannes à Saint-Tropez, est organisée par la Société Nautique de Saint-Tropez avec les moyens techniques du Yacht Club de Cannes pour le départ de Cannes. Elle se déroulera le dimanche 26 septembre .

La course est ouverte aux :

  • Yachts d’Epoque et Yacht Classiques, jaugés CIM, possédant un certficat CIM valide,
  • Classes métriques : 6 mJI, 8 mJI, 10 mJI et 12 mJI
  • Esprits de Tradition possédant un certificat IRC valide.

Pour télécharger l’Avis de course, cliquez ici.

Et retrouvez toutes les informations sur la page dédiée : Coupe d’Automne du YCF 2021.

44e édition du Tour Voile remportée par Groupe Atlantic

Cette 44e édition du Tour Voile était attendue après une annulation l’an dernier en raison du contexte sanitaire. Le 2 juillet dernier, ce sont donc dix équipages sur-vitaminés qui se sont élancés de Dunkerque. Au cours des huit étapes au programme, les teams ont assuré un show époustouflant mené sur un rythme effréné.

Le Tour Voile 2021 a tenu son rang comme l’ont souligné les différents skippers passés rendre visite à la flotte. Thomas Ruyant à Dunkerque, Michel Desjoyeaux à Royan, Alexia Barrier ou Vincent Riou à Serre-Ponçon ont tous été bluffés par le niveau de jeu sur l’eau et ont rappelé combien l’épreuve comptait parmi les rendez-vous incontournables de la voile française.

Durant les trois semaines de course, les équipages ont fait preuve d’une maitrise très précise du Diam24 OD et d’un engagement sans faille. Les régates ont été engagées et partagées avec un public enthousiaste de retrouver l’épreuve estivale.

Une finale historique disputée sur le lac de Serre-Ponçon : Une dernière journée de courses menée tambour battant par les quatre équipages qui avaient réussi à se hisser dans ce tableau final (Groupe Atlantic, Helvetia Blue by Normandy Elite Team, Helvetia Purple by Normandy Elite Team, Royan Atlantique). Les régates disputées sous un format de match racing ont été spectaculaires. Un vent soutenu de 12 nœuds avec des rafales atteignant les 18 nœuds a donné lieu à de belles figures de style de la part des trimarans et a demandé aux teams une exigence et une concentration de chaque instant.

Groupe Atlantic est le grand vainqueur de ce Tour Voile 2021 au terme d’un parcours d’exception et d’un duel acharné aujourd’hui face à Helvetia Blue by Normandy Elite Team. Une victoire qui vient ponctuer trois semaines de régate au plus haut niveau pour l’équipage de Clément Cron, vainqueur de dix des dix-neuf journées disputées avant la Super Finale.