Trophée Jules Verne, ouverture de la ligne au Yacht Club de France, en 1992

Nous allons passer les 38 prochains jours à surveiller les 2 maxis  Gitana Team et Sodebo partis presque simultanément dans leur quête de record.

Mais avant de suivre ces aventures, revenons 28 ans en arrière, au Yacht Club de France, pour l’ouverture officielle de la ligne de départ. C’est un des moment d’histoire du Trophée Jules Verne que vous pouvez retrouver sur le site du trophée.

Extrait : « Ligne ouverte »

Le jour de l’ouverture officielle de la ligne de départ, Peter Blake et Robin Knox-Johnston font le déplacement à Paris. L’annonce solennelle est faite, le 20 octobre 1992, dans le salon du Yacht Club de France, au cœur du XVIème arrondissement. Trois ministres sont présents : Jack Lang, ministre de la Culture, Charles Josselin, ministre de la Mer et Frédérique Bredin, ministre des Sports. L’association Tour du monde en 80 jours a convié la fine fleur des marins. Bernard Moitessier leur a fait l’honneur de se joindre à eux. Il n’a pas revu Robin depuis 1968 et le départ du Golden Globe Challenge…

Cérémonie du 20 octobre 1992, au Yacht Club de France. De gauche à droite : Robin Knox-Johnston, Frédérique Bredin, ministre des sports, Bernard Moitessier, Florence Arthaud, Jack Lang, ministre de la culture, Titouan Lamazou, Charles Josselin, ministre de la mer, Peter Blake et François Carn, le président du Yacht Club de France. © Photo Gilles Klein

Devant la presse, Florence Arthaud et Titouan Lamazou précisent qu’ils ne sont pas prêts à larguer les amarres. Le prototype de Titouan ne touchera les flots que deux mois plus tard. Et Florence n’a pas de bateau.
C’est ce moment que choisissent Peter Blake et Robin Knox-Johnston pour annoncer leur prochain départ. Les skippers néo-zélandais et britannique viennent d’acquérir le catamaran Formule Tag qu’ils vont adapter pour se lancer sur le Tour.
Bruno Peyron n’est pas à Paris ce soir-là, mais il a déjà prévenu de son intention de partir début 1993.

Les demi-coques du YCF

Concept :

Disposer de modèles cohérents de l’ensemble des bateaux des membres. Compte-tenu de notre absence d’historique, créer un concept moderne et accessible.

Tout bateau de membre, disposant d’un numéro de concession et ayant acquis son Diplôme de concession est éligible.

Format YCF

  • Tous les bateaux sont reproduits au 1/30ème (1 m –> 33 mm) pour obtenir une homogénéité dans la présentation.
  • Impression sur plexiglass.
  • Le numéro de guidon et la plaque d’indentification sont obligatoires.

Commande additionnelles

Des visuels alternatifs peuvent être commandés en complément.

Les options incluent :

  • Ajout du logo de classe et du numéro de voile
  • Changement de la couleur de fond
  • Suppression de la plaque et du guidon

Prix et conditions :

1/ Obtenir son numéro de concession de guidon

2/ Acquérir son Diplôme de concession

3/ Commander sa demi-coque sur le site du club : Boutique / Demi-coques

4/ Communiquer des photos du bateau  par email à S.David@ycfrance.fr

5/ Valider le dessin : 10 jours après réception des photos.

6/ Recevoir ses 2 exemplaires (un pour le club) livrés au YCF, une semaine après validation du dessin.

Tarifs :

Longueur de l’unité

Taille du tableau (cm) Lot de 2 initiaux

Edition additionnelle

< 9 m

15 x 45 195 € 105 €

9 à 13 m

20 x 60 250 € 140 €

12 à 22  m

30 x 90 410 €

210 €

> 22 m

40 x 120 490 €

260 €

Un nouveau président pour le Yacht Club Classique

Antoine Simon, armateur du Dauphin Vert (plan Cornu 1958), est élu Président du Yacht Club Classique pour un mandat de 2 ans renouvelable.
Bien que la pandémie de COVID 19 empêche actuellement les régates classiques, rallyes ou rencontres culturelles, les administrateurs du Yacht Club Classique préparent activement la saison 2021.
La vie de l’association continue également et lors du Conseil d’administration qui s’est réuni en visio-conférence le samedi 7 novembre 2020, Antoine Simon, armateur de Dauphin Vert et actuel Secrétaire général, a été élu à
l’unanimité Président du Yacht Club Classique.

Antoine Simon (DR) et Dauphin Vert (© Nicolas Camoisson)

Secrétaire général du Yacht Club Classique depuis 2019, il partage son temps entre Paris et La Rochelle Après Patch, folkboat à bord duquel il a gagné le Challenge Classique Manche Atlantique en 2016, Antoine Simon s’est pris de passion pour Dauphin Vert. Ce magnifique ketch de 16 mètres, classé monument historique, a été dessiné par Eugène Cornu. Le bateau est reconnaissable par ses superbes dauphins en bronze à l’avant de la coque du bateau.
Il succède à Pierre Loïc Chantereau, armateur de Griffon (Admiraler de 1967) qui a souhaité laisser la barre pour des raisons personnelles après 3 ans de mandat bien rempli.
Le Conseil d’administration remercie Pierre Loïc, qui reste administrateur, pour l’énergie dont il a fait preuve durant son mandat et lui souhaite un bon repos. Son repos sera bref, car il organise le « Défi des Midships » – seule régate au monde pour étudiants sur voiliers classiques – dont la prochaine édition se tiendra à Paimpol les 26 et 27 juin 2021.

Cordouan à l’UNESCO

Le phare de Cordouan éclaire depuis 1611 l’embouchure de l’Estuaire de la Gironde. Premier phare classé monument historique en 1862, seul phare en mer encore en activité, habité en permanence par des gardiens et ouvert à la visite, il est considéré comme une merveille d’architecture et un symbole de l’innovation technologique. Point de repère incontournable depuis la mer et les deux rives de l’Estuaire, il est ce monument sentinelle trait d’union entre terre et mer qui veille sur les hommes.

Depuis 2010, les acteurs du territoire, l’Etat, la Région Nouvelle-Aquitaine, les Départements de la Charente Maritime et de la Gironde et le Syndicat Mixte pour le développement durable de l’Estuaire de la Gironde (SMIDDEST), gestionnaire du phare, sont regroupés pour valoriser ensemble le monument. lls portent le programme ambitieux de rénovation prévu jusqu’en 2021, et une démarche environnementale et culturelle au service du développement du territoire.

Cette volonté de porter haut le rayonnement et la conservation de ce bien exceptionnel se concrétise aujourd’hui par une candidature à l’inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Lancée officiellement en 2016, elle mobilise toute une région dans une vision pérenne, ambitieuse et respectueuse du monument et de son environnement. Elle soulève aussi un nouvel engouement des habitants, des médias et des publics du monde entier.

Cap sur l’UNESCO

En janvier 2019, la France a déposé le dossier du phare de Cordouan comme seul bien représentant le pays au prochain Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO. La phase de sélection internationale est en cours et il reste désormais plus que quelques mois pour savoir si le phare de Cordouan rejoindra la liste des biens culturels inscrits au Patrimoine
mondial de l’Humanité à l’UNESCO

Soutenez la candidature en vous connectant ICI.

(image prinicipale © Dominique Abit)

Don exceptionnel reçu en juillet de madame Sybille de VENDEUVRE

COMMISSION PATRIMOINE

Don exceptionnel ; pratiquement 500 pièces du service de table du « GIRUNDIA ». Madame Sybille de VENDEUVRE est la petite fille d’un membre à vie depuis 1925 du Club ( présence 1907-1967) Pierre DUPUY. Fils de Jean DUPUY, ministre, il devient député à 26 ans de la Gironde et directeur propriétaire du journal « Le Petit Parisien » avec son frère. Il achète en 1930 ce yacht construit en 1910. Cadeau également de 2 magnifiques nappes et serviettes dont l’une au pavillon personnel de Pierre DUPUY. Histoire d’une famille et de ce yacht prestigieux à vous raconter dans un prochain BO. Au début, mon information par l’amiral Édouard GUILLAUD lors d’un Conseil, je contacte alors l’amiral Jacques LAUNAY, ce dernier, ami de madame de VENDEUVRE, a permis ce don historique, je les remercie au nom de la Commission et du YCF. Don pratique car depuis 2 mois une partie de ce service est visible au YCF et utilisée par notre restaurateur Thierry Le LUC. Merci aussi à Laure de TOCQUEVILLE et Nicole RONDEAU pour leur aide. Détail : service en métal argenté fabriqué par la Manufacture anglaise de Elkington. Ceux d’entre nous qui avons pu venir déjeuner au Club avant vendredi dernier ont déjà pu apprécier ces objets, tous chiffrés GIRUNDIA.

A suivre …

1ère participation à la Ligue Nationale de Voile

La Ligue Nationale de Voile est une compétition opposant des équipages représentant leurs clubs et qualificative pour la Sailing Champions League.

15 clubs et 18 équipages participaient à cette édition. 13 manches courues. Les 2 équipages de l’APCC et le YC Cherbourg montent sur le podium.

Pour cette première participation, l’équipage sous les couleurs du Pôle Course YCF termine 10ème équipage et 8ème club.

FRANCE – Star des Régates Royales

Régates Royales ‘’covidiennes’’ cette année, avec un nombre de bateaux inscrits un peu moindre qu’en 2019. Seul équipier du Yacht Club de France à bord cette année, Bernard Musnier était encouragé depuis le quai par Nathalie Horel, Valérie Ho et le Commandant Meillour, sur le pied de guerre pour la Coupe d’Automne.

Bernard éprouvait un grand plaisir à redécouvrir ce bateau propriété de l’association AFCA 12M JI, battant pavillon du YCF. Il a été magnifiquement remis à neuf grâce à la générosité de Bruno Bich . Porter 300 m² de toile au près par 20 nœuds, sans prise de ris possible en remontant jusqu’à 20° du vent, procurent quelques sensations exceptionnelles que Bernard avait un peu oubliées !

IKRA, autre 12mJI et lièvre habituel, ayant déclaré forfait, le combat se résuma à un duel acharné contre IL MORO DE VENEZIA, magnifique plan FRERS IOR de 1975 (22 mètres) mais aux caractéristiques très différentes d’un 12mJI et affublé d’un rating italien très favorable…

Seulement trois courses ont pu être courues à cause d’une météo trop musclée. Une belle première manche ou FRANCE a fort bien marché terminant premier en temps réel. Une deuxième manche peu glorieuse tactiquement où le vent ayant faibli pendant la procédure, FRANCE n’a pu prendre le départ dans les temps…(DNS) Une troisième manche menée en tête mais où IL MORO revenait de loin derrière, mais avec le vent, sur le dernier bord de spi.

En résumé : Un bateau exceptionnel et bien préparé, un très bon barreur, Pierre BAUSSET, un équipage un peu bruyant mais efficace qui garde une marge importante de progression. La moyenne d’âge est élevée : Beaucoup de soixantenaires (et +) expérimentés devraient pouvoir former des plus jeunes pour les années à venir qui s’annoncent prometteuses pour la classe 12mJI . En effet, l’ITMA, International 12M Association annonce le championnat du monde 2021 à HELSINKI avec 30 bateaux dont 10 américains, celui de 2022 à NEWPORT et pour 2023 dans le midi de la France …La rade de Hyères où sont basés FRANCE et IKRA est naturellement candidate…Beau projet !

Quelques souvenirs en images.

Nice Matin, le 25 septembre consacre une page entière à ce bateau mythique.

Livre : Skippers au large

Publié par notre collégue Ludovic Sorlot, découvrez ou redécouvrez les aventures et parcours de 30 skippers, coureurs au large connus ou moins connus. Comment ont-ils réussi à vivre leur passion, ce qu’ils ont vécu, ce qu’ils partagent… Un aperçu de la Course au large pour ceux qui voudraient se lancer, vivre ou revivre des aventures incroyables.

Préface par Philippe Héral, président du Yacht Club de France.

En vente par correspondance sur le site www.courseaularge.com

Voiles de Saint-Tropez – Remise du Prix du YCF

Victor Baudillon a reçu des mains de Sébastien David, vice-président du Yacht Club de France, une tape de bouche du YCF. Ce prix récompense la restauration de son Maïca nommé Pantaïa construit en 1962 à Cherbourg.

Victor poursuit une tradition familiale, le yawl bermudien de 16 m de son grand-père s’appelait déjà Pantaïa. Celui-ci a couru plusieurs Nioulargue.